Compagnie les Monts du Reuil

L'ensemble | English

Direction artistique

Hélène Clerc-Murgier et Pauline Warnier

Par sa capacité à redécouvrir, transmettre et rendre accessible des œuvres inédites, la compagnie insuffle dans le paysage culturel actuel un élan inégalé. L’intelligente exigence musicale et théâtrale de la compagnie invite le public à une écoute et une réflexion philosophique ludique et pertinente, imprégnant chaque spectateur d’une richesse profonde et durable.
Posant les jalons d’un mouvement artistique novateur, la compagnie ouvre la voie à des projets qui sauront toucher et atteindre le plus grand nombre. Porteuse d’un souffle baroque pleinement contemporain, la compagnie les Monts du Reuil appelle aujourd’hui à une aventure humaine empreinte de complicité et de partage.

la compagnie Les Monts du Reuil est...

  •         ... En résidence à l’Opéra de Reims, soutenus par la DRAC et la région Grand-Est, le conseil départemental de la Marne et bénéficiant du mécénat de la Fondation Orange, la compagnie les Monts du Reuil tisse son histoire autour de cet équilibre parfait entre projets multiculturels, créations contemporaines et engagement pédagogique.

Les différentes formations de la compagnie les Monts du Reuil

A l'occasion d'un concert à l'église Saint-Louis en l'ïle à Paris en novembre 2011, Les Monts du Reuil ont pour la première fois joué dans un effectif d'orchestre de chambre. Reprenant la tradition des orchestres baroques, l'ensemble Les Monts du Reuil propose un orchestre sans chef, placé sous l'impulsion de ses membres habituels. Le répertoire de cette formation vient compléter celui de la formation de chambre tout en en conservant l'esprit. Cette formation se produit seule ou se met à la disposition de solistes ou de choeurs désireux de partager de grandes oeuvres du répertoire sacré ou profane.

Direction | English

PAULINE WARNIER commence le violoncelle à la Haye (Pays-Bas) avec Norbert Zaubermann puis Ageet Zweistra. De retour en France, elle rencontre David Simpson et s'intéresse au violoncelle Baroque : elle entre alors au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Christophe Coin. Ses années d'études sont couronnées par l'obtention du Diplôme de Formation Supérieure de Musique Ancienne et du diplôme d'Enseignement du violoncelle, mais aussi par l'enregistrement d'un volume de suites pour violoncelle sans basse dans la collection "Fondation Meyer". Pauline Warnier partage ses activités de concertiste entre la musique de chambre et l'orchestre. Dès 1999, elle fait partie de l'Ensemble Matheus dirigé par J-C Spinosi, avec lequel elle va se produire comme soliste (concertos de Telemann et Vivaldi) et continuiste en France et à l'étranger (Prague, Postdam, Chine, Vietnam et Japon...) Elle tient le violoncelle de continuo dans de nombreuses productions : La verita in cimento et Orlando furioso d'Antonio Vivaldi, l'Occasione fa il Ladro de Giaccomo Rossini. Les nombreux enregistrements faits avec cet ensemble seront plébiscités, notamment les opéras d'A. Vivaldi, qui saluera notamment le continuo ("Tout au long des récitatifs, le continuo est inventif et ponctue de façon très dramatique et sensible le livret" Répertoire août 2003 "...continuo de braise" Le Monde de la Musique septembre 2003 "Continuo analytique et vivant, en recherche perpétuelle" Diapason novembre 2004 "continuo de braise" selon Libération)
C'est alors qu'elle créée avec Hélène Clerc-Murgier l'ensemble Les Monts du Reuil qui, depuis sa création, a donné de nombreux concerts en France et a proposé la recréation mondiale du premier opéra Cendrillon (1759) de Jean-Louis Laruette et Louis Anseaume, par ailleurs édité aux éditions Buissonnières. Cendrillon a été redonné à l'Opéra-Comique (salle Favart) en mars 2011, en co-production avec l'Opéra de Reims et le Festival Jean de la Fontaine. L'ensemble les Monts du Reuil a participé à l'enregistrement du deuxième volume de Transcriptions sous la direction de Laurence Equilbey pour la maison de disque Naïve. Pauline Warnier enseigne le violoncelle baroque et la musique de chambre au CRR de Reims.


HELENE CLERC-MURGIER partage son temps entre la musique et l'écriture. Son premier roman, Abbesses, est sorti en juin 2013 aux éditions Jacqueline Chambon, Actes Sud, et paraîtra au mois de juin 2016 dans la collection de poche Babel noir chez Actes Sud. Son deuxième roman, La rue du Bout-du-Monde, sort en juin chez le même éditeur. Née dans une famille de musiciens, elle commence la musique dès l'âge de 6 ans et suit ses études à Amsterdam dans la classe de Gustav Leonhardt. A son retour en France, elle a l'occasion de jouer sous la direction de Kurt Masur, d'accompagner le contre-ténor Philippe Jaroussky, le violoncelliste Anner Bylsma et fera partie dès 1995 de l'Ensemble Matheus dirigé par Jean-Christophe Spinosi, avec lequel elle va se produire en France (La Chaise-Dieu, La Folle Journée de Nantes, les théâtres du Châtelet et des Champs-Elysées) et à l'étranger (Prague, Concertgebouw d'Amsterdam, Djakarta, Chine, Vietnam, Japon...) Elle sera chef de chant de nombreuses productions qui lui permettront de côtoyer des metteurs en scène comme Dan Jemmet et Yoshi Oïda et le chorégraphe Juan Kruz de Garaio Esnaola. Elle enregistre avec Nima Bendavid les suites pour viole de gambe de François Couperin pour le label Alpha, disque qui obtient de nombreuses récompenses (ffff Télérama, 10 de répertoire ...) Lorsque Hélène Clerc-Murgier découvre à la bibliothèque de l'Arsenal le premier opéra Cendrillon (1759) de J-L Laruette et L. Anseaume, elle se plonge dans d'importantes recherches et se passionne pour cette oeuvre, dont la publication aux éditions Buissonnières met en lumière la verve des librettistes de cette époque. Cendrillon est ainsi retournée au répertoire de l'Opéra-Comique (salle Favart) en mars 2011, en coproduction avec l'Opéra de Reims, les festivals Jean de La Fontaine et de Pontoise, la Bibliothèque Nationale de France, Les Vendredis baroques de Dardilly et a été enregistré par France Musique. Ce travail se poursuit avec Les deux Chasseurs & la Laitière, opéra composé par Emmanuel Clerc, avec Le docteur Sangrado, mis en scène par le chorégraphe Juan Kruz de Garaio Esnaola, et Le soldat Magicien de Philidor.
En 2016, Raoul Barbe bleue de Grétry est remis à la scène pour la première fois depuis 1789, et un spectacle sur le conte de Perrault avec une musique de Carol Robinson a été créé parallèlement.

Coordonnées

Direction :

Pauline Warnier et Hélène Clerc-Murgier

Administration :

Équipe

Mail :

montsdureuil@gmail.com

Communication :

Tipicomm - Eudes Peyre

Mail :

eudes.peyre@tipicomm.com

Production :

Emmanuel Clerc

Mail :

emmanuel-clerc@lesmontsdureuil.fr

Adresse :

8, rue de Mâcon

Cp | Ville | Pays :

51100 | Reims | France

Tel | Fax :

+33 6 75 74 69 61

Site :

lesmontsdureuil.fr

Répertoire principal

Baroque, Classique, XXIe

Répertoire secondaire :

classique

Effectif :

Vocal et instrumental

Adhésion le :

22/03/2016

Statut :

Actif

Credits photo :

Axel Coeuret, Florent Mayolet