Les Dissonances

L'ensemble | English

Créé en 2004 par le violoniste David Grimal, Les Dissonances développent depuis bientôt 15 ans une autre manière de jouer ensemble et d’aborder l’interprétation du répertoire symphonique. Elles regroupent des solistes issus des plus grandes formations françaises et internationales, des chambristes reconnus et de jeunes talents en début de carrière. Les musiciens sont animés par le désir commun d’une collaboration fondée sur la recherche de l’excellence et la musique se fait de manière collégiale sous la direction artistique du violoniste David Grimal. Sans diriger à la baguette, il travaille en harmonie avec l’orchestre depuis sa place de violon solo. L’écoute et le partage de la connaissance sont au cœur de la relation humaine et artistique qui s’épanouit dans ce cadre singulier où exigence et bienveillance sont les valeurs qui rassemblent.   Ce collectif d’artistes offre ainsi une nouvelle vision des œuvres du grand répertoire symphonique en grand effectif (plus de 80 musiciens) et propose également au cours de ses saisons des concerts de musique de chambre, notamment par le biais du Quatuor Les Dissonances. Au cours des dernières années, Les Dissonances ont pu, entre autres, proposer leur version de La Mer de Debussy, la Suite n°2 de Daphnis et Chloé de Ravel, le Concerto pour orchestre de Bartók et triompher dans les grandes salles européennes. En octobre 2017, l’orchestre réalise son défi le plus fou en interprétant le Sacre du Printemps de Stravinsky dans la Salle Pierre Boulez à la Philharmonie de Paris, comble pour l’occasion.   Seul orchestre philharmonique au monde à interpréter le grand répertoire de cette manière, Les Dissonances accompagnent ce désir de liberté et de créativité avec son développement international. Rayonnant déjà en Europe, l’orchestre souhaite partager son expérience au-delà des frontières et se rendra en Asie fin novembre 2019 pour la première fois.   Les Dissonances sont en résidence à l’Opéra de Dijon. Les Dissonances sont subventionnées par le ministère de la Culture et de la Communication. Elles accompagnent le projet musical de la ville du Havre. Avec le soutien de Mécénat Musical Société Générale. Les Dissonances reçoivent le soutien de la Karolina Blaberg Stiftung, du Domaine Jacques-Frédéric Mugnier Chambolle-Musigny et de Boury Tallon Associés. Les Dissonances remercient le Cercle des Amis pour son soutien actif. L’ensemble est membre de la Fevis, du Bureau Export et de la SCPP. Il reçoit le soutien ponctuel de la Spedidam et de l’Adami. L’Autre Saison reçoit le soutien de la Caisse d’Epargne Ile-de-France. ​  

« A une époque où l’individualisme forcené a brisé presque tous les rêves collectifs, il m’a semblé urgent de repenser à la fois les rapports entre les artistes eux-mêmes et leur relation au monde à travers la musique. De ce double questionnement est née l’idée des Dissonances.

Les Dissonances, collectif d’artistes : quel drôle de nom pour un orchestre ! On a pris l’habitude de voir les musiciens classiques dirigés à la baguette ; quel est donc ce vent de liberté ? La liberté de se réunir lors de sessions de travail, dans un espace décloisonné où chacun crée sa place. Les solistes, les chambristes, les musiciens d’orchestre se retrouvent côte à côte afin de s’enrichir mutuellement de l’expérience de l’autre. Un espace où compositeurs et interprètes renouent un dialogue nécessaire après des années durant lesquelles une partie de la musique contemporaine s’est éloignée de ses contemporains en se cantonnant parfois aux champs de l’expérimentation.

Les Dissonances, c’est un projet de résistance : la volonté de créer un espace de liberté dans un monde où l’art est trop souvent considéré comme une marchandise. Les Dissonances doivent être un laboratoire d’idées pour sortir la musique classique du ghetto dans lequel elle s’est enfermée, sans pour autant tomber dans une démagogie commerciale qui lui ferait perdre sa beauté. L’art est notre part de sacré. Les artistes des Dissonances en sont convaincus : c’est avant tout leur passion qu’ils veulent vous faire partager. »

   

« Le label ©Dissonances Records est un prolongement de l'espace de liberté créé il y a bientôt dix ans. C'est cette même audace, ce même désir d'être au monde qui trouvent en ce label leur prolongement naturel. »

  David Grimal - fondateur et directeur artistique

Direction | English

Après le Conservatoire de Paris (CNSMDP), où il travaille avec Régis Pasquier, David Grimal bénéficie des conseils d’artistes prestigieux, tels que Shlomo Mintz ou Isaac Stern, passe un an à Sciences-Po Paris, puis fait la rencontre, décisive, de Philippe Hirschhorn.

Il est sollicité par de nombreux orchestres : Orchestre de Paris, Orchestre Philharmonique de Radio France, Orchestre National de Russie, Orchestre National de Lyon, New Japan Philharmonic, Orchestre de l’Opéra de Lyon, Orchestre du Mozarteum de Salzbourg, Orchestre Symphonique de Jérusalem ou Sinfonia Varsovia, sous la direction de Christoph Eschenbach, Michel Plasson, Michael Schønwandt, Peter Csaba, Heinrich Schiff, Lawrence Foster, Emmanuel Krivine, Mikhaïl Pletnev, Rafael Frühbeck de Burgos, Peter Eötvös… De nombreux compositeurs lui ont dédié leurs œuvres, parmi lesquels Marc-André Dalbavie, Brice Pauset, Thierry Escaich, Jean-François Zygel, Alexandre Gasparov, Victor Kissine, Fuminori Tanada, Ivan Fedele, Philippe Hersant, Anders Hillborg, Oscar Bianchi, Guillaume Connesson, et Frédéric Verrières.

Depuis de nombreuses années, David Grimal poursuit par ailleurs une collaboration avec Georges Pludermacher en récital. Ils se produisent dans le monde entier et leur discographie, qui comprend des œuvres de Ravel, Debussy, Bartók, Franck, Strauss, Enesco, Szymanowski et Janácek, a obtenu des récompenses prestigieuses. David Grimal a enregistré les Sonatines de Schubert avec Valery Afanassiev. En 2009, son intégrale des Sonates et Partitas de Bach, accompagnée de Kontrapartita - une création de Brice Pauset qui lui est dédiée -, a obtenu le Choc de Classica - Le Monde de la Musique. Son enregistrement du Concerto pour violon de Thierry Escaich avec l’Orchestre National de Lyon a quant à lui reçu le Choc de Classica en 2011.

En marge de sa carrière de soliste, David Grimal a souhaité s’investir dans des projets plus personnels. L’espace de liberté qu’il a créé avec Les Dissonances lui permet de développer son univers intérieur en explorant d’autres repertoires.

Sous l’égide des Dissonances, il a également créé « L’Autre saison », une saison de concerts en faveur des sans-abris, en l’église St Leu à Paris.

David Grimal est artiste en résidence à l’Opéra de Dijon depuis 2008.

Il enseigne le violon à la Musikhochschule de Sarrebruck en Allemagne, donne de nombreuses masterclasses et a été membre du jury du dernier Concours International Long-Thibaud à Paris. Il a été fait chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres par le ministre de la Culture en 2008.

Il joue sur un Stradivarius, le « ex-Roederer » de 1710, et sur un violon fait pour lui par le luthier français Jacques Fustier, le « Don Quichotte ».

Coordonnées

Direction :

David Grimal

Administration :

Raphaële Hurel

Mail :

raphaele.hurel@les-dissonances.eu

Communication :

Anaïs Varmenot

Mail :

anais.varmenot@les-dissonances.eu

Adresse :

25 Bis rue de Romainville

Cp | Ville | Pays :

75019 | PARIS | France

Tel | Fax :

01 43 15 34 71

Site :

www.les-dissonances.eu

Effectif :

Instrumental

Adhésion le :

02/05/2012

Statut :

Actif

Credits photo :

©Benoit Linero