A la une

Toutes les actus

Une mobilisation sans précédent pour sauver l’archet : mission réussie !

La CoP19 de la CITES a pris fin au Panama le 25 novembre 2022 et s’est achevée sur une bonne nouvelle accueillie avec un immense soulagement par le secteur musical. Cela a été rendu possible par la mobilisation sans précédent des acteurs de toute la filière musicale française pour cette cause qui était la leur : musiciennes et musiciens, ensembles, orchestres, organisations professionnelles et syndicats.
Plus d'infos

3 questions à Bruno Bonhoure et Khaï-Dong Luong

A l'occasion du lancement de la série "Circum Cantum" ​​​​​​​par l'ensemble La Camera delle Lacrime et de la sortie de son nouveau disque, la FEVIS a posé 3 questions aux directeurs artistiques de l'ensemble : le chanteur Bruno Bonhoure et le metteur en scène Khaï-Dong Luong.
Plus d'infos

La Halle des Musiciens, Toulon les 31 janvier et 1er février 2023

Réservez vos 31 janvier et 1er février 2023, pour la prochaine HALLE DES MUSICIENS qui se déroulera à Toulon :
deux journées de colloque, de rencontres, de débats et de musique !
11 ensembles de la FEVIS Sud donneront chacun un concert.
Une première dans le cadre d’un événement unique.
Plus d'infos

7e édition du Plateau de saison Auvergne-Rhône-Alpes

Le 16 novembre prochain, les ensembles vocaux et instrumentaux FEVIS de la région Auvergne-Rhône-Alpes se retrouvent pour la 7e édition de leur Plateau de saison, au Bac à Traille, Oullins (69). Conférences, speed-meetings, concerts & spectacles sont proposés tout au long de cette journée.

Plus d'infos

La presse en parle : retrouvez les derniers articles

Retrouvez les dernières interviews et les articles de presse concernant les actions de la fédération.
A lire et écouter en moment : New Deal à la Philharmonie de Paris mais aussi Le recrutement des administrateur·rice·s en question...

Plus d'infos
30/11/2022 20h00

Hear my prayer

Les Arts Florissants

Paris | Philharmonie de Paris

30/11/2022 20h00

Hear my prayer

Les Arts Florissants

Paris | Philharmonie de Paris


" Henry Purcell n’a vécu que trente-cinq brèves années mais a écrit en ce court laps de temps une quantité de musiques dont la variété formelle et stylistique est proprement sidérante. Il est peut-être surtout connu du public moderne pour ses œuvres de théâtre, écrites à la toute fin de sa vie, mais lui-même se serait probablement considéré comme un compositeur de musique d’église avant tout.

Son langage harmonique très personnel se marie avec ses textes de façon incroyablement puissante en créant une profondeur d’expression rare dans la musique baroque. Son humilité, alliée à une sensibilité aiguë au sens précis de chaque mot, lui permet de créer des moments musicaux extrêmement intenses avec les moyens les plus simples. Un simple canon, dans les mains de Henry Purcell, est transformé en un délicieux moment de réflexion et de grave mélancolie, comme dans le Miserere pour quatre voix que nous allons interpréter.

Notre programme conduira le public à travers les merveilles de splendeur de la musique d'église de Purcell, de l’intimité du chant pour voix seule « Lord, what is man, lost man? » aux voluptueuses sonorités de ce merveilleux anthem, « My heart is inditing » ; de l’humour de « l’anthem des cloches » « Rejoice in the Lord alway » au pathos de ce cri de pitié en un infini crescendo qu’est « Hear my prayer, O Lord ». La tragédie de cette courte vie et la perte d’autres pièces aussi exceptionnelles qui n’ont pu voir le jour donnent peut-être une profondeur supplémentaire à cette sublime musique religieuse. "

Paul Agnew

01/12/2022 20H00

Messe de Minuit Marc-Antoine Charpentier

Ensemble Correspondances

Boulogne Sur Seine | La Seine Musicale

01/12/2022 20H00

Messe de Minuit Marc-Antoine Charpentier

Ensemble Correspondances

Boulogne Sur Seine | La Seine Musicale

Si Charpentier a retrouvé le chemin de la postérité avec les premières notes de son Te Deum H.146, choisi pour illustrer le générique des programmes de l’Eurovision dans les années 1950, la Messe de Minuit est probablement la seconde œuvre qui lui vaut d’être connu de part le monde. Elle invite à se replonger dans un monde musical où les traditions savante et populaire ne sont pas opposées, bien au contraire : tout l’art et la science de Charpentier s’illustrent dans cette invitation de ces chants de noëls au sein d’une messe composée pour la Nuit de Noël. Ces mélodies sont connues de tous, paysans comme gentilshommes, qui les reconnaissent, imbriquées au sein d’un subtil contrepoint et d’une harmonie renouvelée. Le plaisir de la musique est offert à chacun : de reconnaître un air connu, ou d’en saisir l’extraordinaire agencement. La simplicité des chants originaux donne également à toute la messe une candeur et une simplicité qui n’est pas sans profondeur quand on pense qu’elle parlait alors de façon universelle.

L’In nativitatem H.416 tient lieu de veillée avant la messe de Minuit : à la manière des grandes histoires sacrées de Charpentier, l’œuvre retrace l’histoire de la Nativité où l’Ange Gabriel annonce aux Bergers la grande nouvelle de la naissance du Christ.

01/12/2022 10h

L’Enfant inouï, l’opéra jeune public de Laurent Cuniot et Sylvain Maurice

TM+

Sartrouville | Théâtre de Sartrouville et des Yvelines

01/12/2022 10h

L’Enfant inouï, l’opéra jeune public de Laurent Cuniot et Sylvain Maurice

TM+

Sartrouville | Théâtre de Sartrouville et des Yvelines

« Au début, il s’était dit qu’il allait juste goûter un mot, simplement pour voir… »

Sur les rayonnages d’une bibliothèque ouverte sur l’imaginaire, l’album illustré d’Oliver Jeffers : L’extraordinaire garçon qui dévorait les livres. Henri les dévorait pour de bon, avec voracité, à se rendre malade d’histoires et de savoir jusqu’à tout perdre, avant de découvrir, dans la lecture, un remède efficace et joyeux.

Sylvain Maurice s’empare du livre, en gourmet plus qu’en gourmand. Il en tire le livret d’un théâtre musical pour la jeunesse. Il imagine une scénographie vidéo à la façon d’une page blanche où se projettent tous les mots, les désirs, les bizarreries de cette fringale d’enfance, inédite et inouïe. C’est le monde dont sont curieux tous les enfants qui rêvent et ne sont donc pas raisonnables, le monde de ceux qui viendront écouter ce petit opéra à une voix, trois instrumentistes et dispositif électronique.

Dynamique, mobile souvent et mystérieuse parfois, la musique de Laurent Cuniot s’adresse directement à la sensibilité des jeunes spectateurs. Elle leur ouvre des portes dérobées vers des ailleurs sonores dont ils ne sont pas familiers. Inouïs, encore. Comme est inouïe la voix de soprano colorature, à la fois très maternelle et très juvénile, narratrice et incarnation des personnages. Elle fuse au cœur de cette fantaisie aux couleurs d’un arc-en-ciel poétique, onirique, fantastique, drôle aussi et bouleversant si l’on veut bien l’écouter.



01/12/2022 14h30

L’Enfant inouï, l’opéra jeune public de Laurent Cuniot et Sylvain Maurice

TM+

Sartrouville | Théâtre de Sartrouville et des Yvelines

01/12/2022 14h30

L’Enfant inouï, l’opéra jeune public de Laurent Cuniot et Sylvain Maurice

TM+

Sartrouville | Théâtre de Sartrouville et des Yvelines

« Au début, il s’était dit qu’il allait juste goûter un mot, simplement pour voir… »

Sur les rayonnages d’une bibliothèque ouverte sur l’imaginaire, l’album illustré d’Oliver Jeffers : L’extraordinaire garçon qui dévorait les livres. Henri les dévorait pour de bon, avec voracité, à se rendre malade d’histoires et de savoir jusqu’à tout perdre, avant de découvrir, dans la lecture, un remède efficace et joyeux.

Sylvain Maurice s’empare du livre, en gourmet plus qu’en gourmand. Il en tire le livret d’un théâtre musical pour la jeunesse. Il imagine une scénographie vidéo à la façon d’une page blanche où se projettent tous les mots, les désirs, les bizarreries de cette fringale d’enfance, inédite et inouïe. C’est le monde dont sont curieux tous les enfants qui rêvent et ne sont donc pas raisonnables, le monde de ceux qui viendront écouter ce petit opéra à une voix, trois instrumentistes et dispositif électronique.

Dynamique, mobile souvent et mystérieuse parfois, la musique de Laurent Cuniot s’adresse directement à la sensibilité des jeunes spectateurs. Elle leur ouvre des portes dérobées vers des ailleurs sonores dont ils ne sont pas familiers. Inouïs, encore. Comme est inouïe la voix de soprano colorature, à la fois très maternelle et très juvénile, narratrice et incarnation des personnages. Elle fuse au cœur de cette fantaisie aux couleurs d’un arc-en-ciel poétique, onirique, fantastique, drôle aussi et bouleversant si l’on veut bien l’écouter.




Qui sommes-nous ?

Enquêtes

Communiqués

Discographie

Tous les disques