Café Libertà

Les Paladins

Direction musicale : Jérôme Correas


05/05/2023 | 20h00

Nantes

Angers-Nantes Opéra - Théâtre Graslin

Billetterie

Angers-Nantes Opéra - Théâtre Graslin

Nantes


Pour en savoir plus

Programme

Nicolas Bernier, Cantate Le Caffé
Jean-Sébastien Bach, Cantate du Café
Georg Philipp Telemann, Suite pour orchestre La Bizarre
Monsieur de la Tour, Air à boire Caffé délicieux

Durée : 1h15

Distribution :

Direction musicale : Jérôme Correas
Chorégraphie et mise en espace : Ambra Senatore
Création lumières : Laurent Fallot
Musiques : Jean-Sébastien Bach, Nicolas Bernier et Georg Philipp Telemann

Sur scène :
Léa Bellili et Louise Roulleau (sopranos)
Jean-François Lombard (ténor)
Mattieu Heim (basse)
Caterina Basso, Claudia Catarzi, Matteo Ceccarelli, Ambra Senatore (danse)
Les Paladins, direction Jérôme Correas
Orchestre de 14 musiciens sur scène (noms à confirmer)

Un voyage olfactif, lyrique et chorégraphique autour des cantates du café de Jean-Sébastien BACH et Nicolas BERNIER

Serré ou allongé, au lait ou sans sucre, le café fait partie de notre quotidien depuis le début du XVIIIe siècle. Boisson à la mode dans toute l’Europe, d’abord associé au voyage et à l’exotisme, le café devient vite symbole de liberté et d’émancipation des femmes, par le plaisir qu’il procure, et la faculté qu’il donne de résister au sommeil.

Rares sont les compositeurs tentés d’illustrer en musique le voyage sensoriel que procure le café, car le sujet semble bien frivole.
Jean-Sébastien Bach, peu réputé pour son humour, en fait pourtant le personnage principal d’une cantate comique dans laquelle la jeune Lisette résiste au pouvoir paternel et trouve le courage, grâce à sa boisson favorite dont elle est totalement dépendante, de trouver sa liberté, comme si la condition des femmes était liée à cette boisson magique qui rend libre…
De son côté, le Français Nicolas Bernier décrit l’inspiration poétique et la liberté virtuelle que procure la café, passeport vers les mondes parallèles de la création artistique, «boisson supérieure encore au vin !»

La chorégraphe Ambra Senatore et le chef d’orchestre Jérôme Correas font revivre ces œuvres en les illustrant avec l’humour et l’ironie qui les caractérisent. L’arôme du café réunira de ses volutes sensuels le langage de la musique et des corps.

Affirmation de la liberté des femmes, source d’inspiration créatrice, lieu de convivialité et de solidarité (le Café Suspendu à Naples que l’on paye pour un prochain client désargenté), le café sera prétexte à des moments de jeu, de réflexion, d’observation de l’humain. Avec des espaces d’improvisation et d’autres moments plus écrits, la danse sera traversée par des états d’âme et teintée de gestes du quotidien. Elle entrera en résonance avec les musiques de Bach et Bernier, accompagnés de quelques invités surprises…

Production :
Les Paladins, direction Jérôme Correas

Co-production :
Centre Chorégraphique National de Nantes (CCNN)
Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, scène nationale
Opéra de Massy

Tous les concerts de l'ensemble