Le Ballet des Jean-Baptiste

Le Poème Harmonique

Direction musicale : Vincent Dumestre


22/05/2022 | 17h

Vitry-sur-Seine

Théâtre Jean-Vilar

Billetterie Autres représentations

Théâtre Jean-Vilar

1, place Jean-Vilar

Vitry-sur-Seine

Ile-de-France

France


400e anniversaire Moliere


Réservation

Billetterie
Pour en savoir plus

Programme

Jean-Baptiste Lully (1632 – 1687)
Le Bourgeois gentilhomme : Bergerie

Marc-Antoine Charpentier (1643 – 1704)
Le Mariage forcé : trio grotesque

Jean-Baptiste Lully (1632 – 1687)
La pastorale comique : Qu’il est beau qu’il est joli
Monsieur de Pourceaugnac : Piglialo su
Georges Dandin : la plainte en musique
Les Amants magnifiques : Dormez beaux yeux
Le Bourgeois gentilhomme : Marche pour la cérémonie des Turcs

Distribution :

ANA QUINTANS, CYRIL AUVITY, ROMAIN BOCKLER, IGOR BOUIN, VIRGILE ANCELY

LE POÈME HARMONIQUE
VINCENT DUMESTRE, DIRECTION

Le Poème Harmonique et Vincent Dumestre célèbrent en musique le prince des dramaturges français, qui fête en 2022 ses quatre cents ans. Retrouvez les musiques du Bourgeois gentilhomme, de Monsieur de Pourceaugnac, de La Pastorale comique au fil des airs qui forment leur « bande originale » trop rarement jouée. Ou quand Baptiste rencontre Baptiste…

Retour en 1661. Tout juste marié, le Roi Soleil enterre Mazarin et prend les rênes du royaume. La même année, Molière le Parisien et Lully le Florentin présentent chez Fouquet, à Vaux-le-Vicomte, leur première comédie-ballet Les Fâcheux. La décennie qui vient, celle des plaisirs et des fêtes, sera rythmée par leurs inventions. Pièces mêlées de chant et de danse, où se dessine un univers cosmopolite, fantasque : fripons napolitains autour de Pourceaugnac, faux Turcs à la marche célèbre, qui adoubent en Monsieur Jourdain le nouveau mamamouchi. Scènes carnavalesques, dont la folie appelle chanteurs et baladins au fil de chaconnes et passepieds déchaînés. Mais la musique berce encore la douceur pastorale de Georges Dandin, avec ses airs de bergers venus de l’Éden, ou les méandres amoureux de Psyché, qui s’épanchent dans une plainte italienne. Soutenu par la faveur royale, le duo étend les forces de l’orchestre, unit dans les ensembles jusqu’à cinq ou six voix.

L’idylle, hélas, succombera à la jalousie, à l’ambition. Envieux des bénéfices perçus et mal partagés par Molière, de son théâtre au Palais-Royal, Lully profite en 1672 de la tuberculose qui frappe son ancien compère pour obtenir l’exclusivité d’un spectacle nouveau : l’opéra. Là, le Florentin poursuivra l’aventure de l’art lyrique français, commencée avec son ami dramaturge. Quand celui-ci revient sur scène, il ne peut plus choisir le nombre de ses musiciens. La brouille est consommée. Molière mourra sur les planches, pendant un Malade imaginaire mis en musique par Charpentier. Enfonçant le clou dans son cercueil, Lully reprend à sa troupe orpheline la salle du Palais-Royal.

De ces destins désunis, ce programme retient la décennie dorée, qu’exaltent l’orchestre complet du Poème Harmonique et un plateau de six chanteurs, parmi les plus belles voix du baroque français. Ambassadeur de Molière et Lully depuis le triomphe en 2005 du Bourgeois gentilhomme, spécialiste des madrigaux tendres et farceurs qui agrémentent les soirées du Grand Siècle, Vincent Dumestre fête le duo le plus illustre de notre histoire.

Tous les concerts de l'ensemble