Litanies de la Vierge

Ensemble Correspondances


25/03/2020 | 20h00

Toulouse

Arts Renaissants

Autres représentations

Arts Renaissants

Toulouse

Occitanie

France


Pour en savoir plus

Distribution :

Ensemble Correspondances

Toutes ces pièces ont été composées par Charpentier dans le cadre de l’hôtel de Guise où il exerçait la charge de compositeur. Marc-Antoine Charpentier entra au service de Marie de Guise, à son retour d’Italie, au début des années 1670. De la rivalité encore vive, entre sa famille et celle des Bourbon, va naître chez Marie de Guise, une volonté d’affirmer son indépendance qui sera marquée par un mécénat artistique qui ne passa pas inaperçu en son temps. Marie de Guise a elle-même vécue toute sa jeunesse en Italie et est particulièrement attachée au culte marial, étant née un 15 août. Ce culte connaît au XVIIe siècle un nouvel essor et Marc-Antoine Charpentier lui consacra de nombreuses antiennes, une dizaine de Magnificat, des Salve Regina, un Stabat Mater pour des religieuses et pas moins de neuf Litanies de la Vierge. Sa musique a toujours su s’adapter au lieu et au contexte, ainsi qu’aux moyens mis à sa disposition, affichant ainsi en toute circonstance sa singularité.

Les musiciens de Marie de Guise étaient les femmes de chambre et les valets de l’hôtel mais chacun d’entre eux possédait un talent musical hors du commun : tous les témoins de l’époque rapportent que la musique de Mlle de Guise était l’une des meilleures de Paris. Miserere en tête, ces œuvres constituent une parenthèse inattendue dans la musique du Grand Siècle. Le génie créatif, l’intériorité et l’intense ferveur d’un compositeur entouré de sa troupe fidèle de chanteurs et musiciens nous paraissent d’autant plus familiers que Charpentier s’y avère copiste (les partitions qui nous sont parvenues sont de sa main) et interprète – il tenait la partie de haute-contre. Ces trois motets sont liés à des fêtes solennelles et la musique est spécialement variée (l’effectif particulier à 6 voix et simphonie permet beaucoup de contraste). Les litanies, plainte douloureuse, celle de la Vierge au pied de la croix, constituent un sommet expressif de l’art de Charpentier.

Autres représentations

Pas d'autres représentations

Tous les concerts de l'ensemble