Obsidienne, ensemble vocal et instrumental

Titre :

Ave stella serena

Direction :

Emmanuel Bonnardot - Luc Paganon à l'orgue historique de St Julien-du-Sault

Compositeur :

Laudes anonymes et compositeurs européens de la Renaissance

Année de parution :

2015

Label :

Eloquentia

Répertoire :

Renaissance

Genre :

musique vocale et instrumentale

Support :

CD

A propos obsidienne

Implanté depuis vingt ans en Bourgogne, l'ensemble Obsidienne, dirigé par Emmanuel Bonnardot, fonde son projet musical sur une lecture artistique et sans tabou du répertoire médiéval et Renaissance en réconciliant l’art de l’interprétation avec celui de l’improvisation, mêlant instruments rares aux voix justes et naturelles. Mais l'ensemble ne se limite pas au répertoire médiéval et n'aime rien tant que sortir du cadre ! La connivence d'une équipe soudée, aux compétences multiples dans l’esprit de la musique de chambre et d’une troupe, ont apporté à Obsidienne une longévité et une pertinence qui lui a permis d’atteindre une qualité musicale remarquable, une complicité et une humeur joyeuse appréciée du public. Remarqué pour la finesse et la poésie de son phrasé instrumental et vocal, Obsidienne est aujourd’hui l'un des ensembles incontournables dans l’interprétation des musiques médiévales. Ainsi, il participe régulièrement aux plus prestigieuses programmations en France et à l’étranger. Obsidienne est soutenu par la DRAC Bourgogne Franche-Comté au titre de l’aide aux ensembles conventionnés, par le Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté, le Conseil Départemental de l’Yonne et la Ville de Sens. Il reçoit l’aide de la SPEDIDAM et pour l’année 2019 le soutien de la Fondation BFC Solidarité. L’ensemble est membre de la FEVIS (Fédération des ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés), du syndicat Profedim et de Bureau Export. « … Jamais encore un ensemble, composé de musiciens qui passent avec autant de facilité et de talent du chant à l’instrument comme si c’était la chose la plus naturelle, n’a su faire vivre et résonner d’une manière si authentique, naturelle, simple et en même temps hautement professionnelle cette musique …» Rems Zeitung - Von Hartmut Thamm, 24 juillet 2019 - Festival européen de musique sacrée - Schwäbisch Gmünd