A la une

Toutes les actus

3 questions à Antoine Guerber, Diabolus in Musica

En 2021, l'ensemble Diabolus in Musica, spécialisé dans l'interprétation des oeuvres du Moyen Age, fête ses 30 années d'existence. Cette année voit également le passage de relais par Antoine Guerber, directeur de l'ensemble depuis sa création, à Nicolas Sansarlat, violoniste de formation.
A cette occasion, la FEVIS a posé quelques questions à Antoine Guerber.

Plus d'infos

Une dynamique coordonnée pour les fédérations européennes d’ensembles indépendants

La FEIMA – Foire internationale de musique ancienne (organisée par le réseau espagnol GEMA à Gijón du 29 au 31 octobre 2021) a été l’occasion d’approfondir la dynamique de rapprochement entre les fédérations nationales d’ensembles indépendants et de poser les premiers axes d’actions communes à l’échelle européenne.

Plus d'infos

Webinaire Présentation de l’Onda

La FEVIS fait de la diffusion l'un des axes majeurs de ses activités. Elle engage ainsi un travail sur la diffusion de la musique dans les lieux pluridisciplinaires et propose en ce sens un atelier-webinaire consacré à une présentation de l’ONDA - Office National de Diffusion Artistique le mardi 9 novembre, de 9h30 à 11h.

Ouvert à toutes et tous

Plus d'infos

Rapport sur la politique de l’Art lyrique en France et Ensembles indépendants

La mission sur l'Art lyrique confiée par la Ministre de la Culture à Caroline Sonrier a associé très largement les professionnels du secteur. La FEVIS a pris part à ce processus de concertation sincère et ambitieux et a pu faire parvenir une contribution.
Elle remercie et félicite les rédacteurs et en particulier Caroline Sonrier et Emmanuel Quinchez pour ce travail.

Plus d'infos

3 questions à Marie-Bernadette Charrier, Proxima Centauri

A l'occasion de la seconde édition du Festival MÀD, la FEVIS a posé quelques questions à Marie-Bernadette Charrier.
La saxophoniste et directrice artistique de l'ensemble Proxima Centauri nous présente ce festival se déroulant à Bordeaux du 14 au 21 octobre et évoque avec nous les 30 ans de son ensemble.

Plus d'infos
27/11/2021 19h30

Nuées

Ensemble Perspectives

Orléans | Salle de l'Institut

27/11/2021 19h30

Nuées

Ensemble Perspectives

Orléans | Salle de l'Institut

L’Ensemble Perspectives fête ses 10 ans en 2021 !

Nous vous invitons à célébrer cet anniversaire en musique autour d’un nouveau programme festif, davantage axé sur la création, qui reflètera autant le chemin parcouru ces 10 dernières années que celui que nous emprunterons demain.

Ce programme intitulé « Nuées », du nom d’une composition de Fabien Touchard sur un poème de Joachim du Bellay, porte comme sous-titre « Multitude formant un groupe compact ».

Cette « multitude » sera constituée par de nouvelles créations et de nouveaux arrangements écrits spécialement pour l’Ensemble.
Le « groupe compact » c’est Perspectives qui viendra réunir cette multitude d’horizons au son de la voix.

Nous avons hâte de vous retrouver après 2 ans d'absence à Orléans !

Joachim DU BELLAY (1522 - 1560)
Je vis l'oiseau qui le soleil contemple
D'un faible vol au ciel s'aventurer,
Et peu à peu ses ailes assurer,
Suivant encor le maternel exemple.

Je le vis croître, et d'un voler plus ample
Des plus hauts monts la hauteur mesurer,
Percer la nue, et ses ailes tirer
Jusqu'au lieu où des dieux est le temple.

Là se perdit : puis soudain je l'ai vu
Rouant par l'air en tourbillon de feu,
Tout enflammé sur la plaine descendre.

Je vis son corps en poudre tout réduit,
Et vis l'oiseau, qui la lumière fuit,
Comme un vermet renaître de sa cendre.

28/11/2021 17h

Mozart à Salzbourg

Le Concert Spirituel

Sainte-Foy-lès-Lyon | Eglise Saint-Luc de Sainte-Foy-lès-Lyon

28/11/2021 17h

Mozart à Salzbourg

Le Concert Spirituel

Sainte-Foy-lès-Lyon | Eglise Saint-Luc de Sainte-Foy-lès-Lyon

Quoi de plus subtil que de laisser la musique transmettre, sans mots, les idées du texte divin?
Le programme de ce concert nous invite à expérimenter ce questionnement, les Messes brèves KV 192 et KV 194 de Mozart, adoptant chacune une position différente. Le Te Deum n°1 en do majeur de Haydn et surtout l’Ave verum KV 618 de Mozart cherchent la synthèse. Ils répondent en cela à l’idéal d’équilibre considéré comme indispensable à la beauté par la société du XVIIIe siècle. Dépouillées de la dispersion qu’engendre l’illustration d’un texte mais aussi d’un trop grand développement instrumental, ces deux pièces offrent un caractère épuré. L’expression ramenée à l’essentielle touche alors au plus intime.

« La brièveté de ces messes salzbourgeoises, due probablement à un officiant préférant la rapidité des offices à la pompe lourde et sans fin des grandes messes, nous permet d'en jouer deux dans la même soirée. Y adjoindre prélude, graduel, offertoire et motet de communion sera un jeu d'enfant et une gourmandise de chercheur en piochant dans les ouvrages des frères Haydn, Michael et Joseph. Aucun de nos auteurs ne tire la couverture à lui, tous trois étant concentrés à servir de leur mieux et avec tout leur art le service divin ! Quelques minutes de bonheur grâce à un évêque pressé, c'est le paradis, non ? » Hervé Niquet


Qui sommes-nous ?

Enquêtes

Communiqués

Discographie

Tous les disques