3 questions à Marie-Bernadette Charrier : « Le festival MÀD 2021 réunit 56 artistes pendant 5 jours, qui se produiront lors de 10 concerts dans 6 lieux différents, avec 7 créations mondiales. »

Octobre 2021

Par Clément Vialle

© Frédéric Desmesure


A l’occasion de la seconde édition du Festival MÀD, la FEVIS a posé quelques questions à Marie-Bernadette Charrier.

La saxophoniste et directrice artistique de l’ensemble Proxima Centauri nous présente ce festival se déroulant à Bordeaux du 14 au 21 octobre et évoque avec nous les 30 ans de son ensemble.


Comment abordez-vous cette deuxième édition du festival MÀD ? 

Marie-Bernadette Charrier : Avec beaucoup d’enthousiasme ! Revenir à la scène, échanger avec le public, inviter et partager ces scènes avec d’autres artistes sont des choses essentielles pour Proxima Centauri.

Le festival MÀD 2021 réunit 56 artistes pendant 5 jours, qui se produiront lors de 10 concerts dans 6 lieux différents, avec 7 créations mondiales.

Voilà un an, nous lancions ce festival en pleine pandémie de la Covid 19, ce furent trois journées de soleil dans ce contexte un peu surréaliste, cela nous laisse présager une longue et belle vie à ce nouveau festival de la création musicale.

Vous associez une académie internationale de création musicale au festival MÀD, pourquoi cette envie ?

La création de ces deux événements – Festival MÀD et Académie MIXTE – provient d’un désir très fort et permanent d’être acteur·rice de la vie artistique musicale mondiale et de son évolution mais aussi d’être au plus proche des gens qui résident autour de nous. Dès l’origine de Proxima Centauri, nous avons été convaincus de l’importance d’instaurer une dynamique d’échange, mais aussi de transmettre notre expérience. Cela se reflète notamment dans les projets que nous avons réalisés avec d’autres artistes et ensembles et par les actions de transmission qui ont toujours accompagné ces projets. 

MÀD est le Festival des musiques de création mais c’est aussi le festival des « Musiques à découvrir, à défendre, à déguster, à diffuser », reflet de la vitalité musicale d’aujourd’hui : de l’improvisation à la musique écrite en passant par les nouvelles technologies.

MIXTE est une académie de formation pour compositeurs, compositrices et interprètes qui souhaitent découvrir ou approfondir la pratique de la musique mixte, associant ensemble instrumental et dispositif électronique. Conçue comme un laboratoire d’expérimentation, cette académie offre un lieu et un temps où les musiciens et musiciennes stagiaires, entourés de professionnels du monde musical et scientifique, se rencontrent, s’écoutent, échangent, créent ensemble.

Mais tout ce travail très créatif, aussi bien celui des compositeurs et compositrices que celui des interprètes, il nous semble essentiel de le montrer lors d’événements comme le festival MÀD, partageant ainsi avec le public les évolutions de la création musicale.
Pour nous, offrir ce cadre d’échanges et de diffusion aux futur·e·s musicien·ne·s  est indispensable et vital pour maintenir la dynamique de la création.

© Frédéric Desmesure

Cette année Proxima Centauri a 30 ans. Ça se fête ? Quel regard portez-vous sur ces trente années de création à travers le monde ?

Le temps passe vite et nous n’aurons certainement pas le temps de réaliser tout ce que l’on imagine. Créations, rencontres, innovations sont les moteurs de Proxima Centauri, toujours à la découverte de nouveaux territoires et jamais très loin de la nouvelle génération de créateurs et créatrices. 

Une des singularités de Proxima Centauri est d’avoir associé dans sa formation originelle un dispositif électronique, ce qui lui a donné immédiatement une sonorité, une couleur particulière. Nous sommes aussi probablement l’un des premiers ensembles à avoir développé l’aspect scénographique en collaboration avec des metteur·se·s en scène ou scénographes… Ce n’est jamais théâtralisé, c’est plutôt une mise en espace, une mise à l’écoute. Nous désirions un autre regard sans détruire notre travail d’interprète. Ce travail a permis aux membres de l’ensemble de prendre conscience de leur présence scénique et de l’importance du regard du public dans la découverte d’une œuvre musicale.

Comme le dit si bien Anne Montaron « Depuis 30 ans, Proxima Centauri essaime et veille à ne surtout pas « rester dans sa bulle » (…) Proxima Centauriest partout ! À son contact, on risque fort d’être gagné par une folle envie de créer. Pas de vaccin ou d’antidote à cela : quand on est « piqué » par la création, c’est pour la vie, et c’est très contagieux ! » [texte issu de la plaquette de la saison 21-22 de Proxima Centauri]

_____

30 années d’activités artistiques, ça se fête ! 

_______________

Oui, 30 années d’activités artistiques, ça se fête ! Plus qu’une célébration, cette soirée représente tout ce qui anime Proxima Centauri depuis ses débuts – le compagnonnage artistique, la découverte de nouveaux créateurs et créatrices, les nouvelles technologies et la performance associée à d’autres médias.

Nous vous donnons donc rendez-vous le 21 octobre à la MÉCA de Bordeaux pour une belle soirée !

Retrouvez plus d’informations sur proximacentauri.fr et sur lefestivalmad.fr

Recevez nos lettres d’information !

Pour ne rien rater de nos actualités, de nos projets, des concerts ou encore des sorties de disques des ensembles

Nos dernières actualités

Webinaire Présentation des dispositifs d’aide de l’Institut français

Dans le cadre de son travail renforcé autour de la diffusion, la FEVIS a initié un cycle de webinaires consacré à cette thématique. Après un premier webinaire de présentation de l’Onda, nous vous proposons le 1er février 2022, de 10h00 à 11h30, une présentation des dispositifs d’aide de l’Institut français avec sa Cheffe de projet Musique classique et contemporaine Mathilde Bézard.
Ouvert à tou·te·s, membres ou non de la FEVIS
Plus d’infos

8 nouveaux ensembles ont rejoint la FEVIS en janvier 2022

La fédération accueillera de nouveaux membres au 1er janvier 2022 : l’Ensemble Alkymia, l’Ensemble Appassionato, l’Ensemble Il Caravaggio, l’Ensemble Irini et Les Epopées.
Les Pincées Musicales, Les Sonadori, La Symphonie de Poche intègrent aussi la FEVIS en tant que structures associées.

Plus d’infos

3 questions à Geoffroy Heurard, Ensemble Perspectives

La FEVIS a posé quelques questions à Geoffroy Heurard, directeur artistique de l’Ensemble Perspectives.
Il évoque pour nous les 10 ans de l’ensemble spécialisé dans le chant a cappella, ses prochains projets et son nouveau disque, ainsi que son engagement sur la thématique du handicap.

Plus d’infos

Etats généraux des festivals, enfin une politique lisible et structurée !

Maillon structurant du secteur des musiques de patrimoine et de création, le réseau des festivals constitue un socle essentiel pour les ensembles indépendants qui y diffusent chaque année en moyenne 24 % de leurs productions.
A l’issue des Etats généraux des festivals, la ministre de la culture a pu confirmer sa forte volonté de soutenir les festivals, jamais démentie depuis sa prise de fonction, et a présenté une politique qu’elle a voulue structurée et lisible.
Plus d’infos

3 questions à Antoine Guerber, Diabolus in Musica

En 2021, l’ensemble Diabolus in Musica, spécialisé dans l’interprétation des oeuvres du Moyen Age, fête ses 30 années d’existence. Cette année voit également le passage de relais par Antoine Guerber, directeur de l’ensemble depuis sa création, à Nicolas Sansarlat, violoniste de formation.
A cette occasion, la FEVIS a posé quelques questions à Antoine Guerber.

Plus d’infos

Une dynamique coordonnée pour les fédérations européennes d’ensembles indépendants

La FEIMA – Foire internationale de musique ancienne (organisée par le réseau espagnol GEMA à Gijón du 29 au 31 octobre 2021) a été l’occasion d’approfondir la dynamique de rapprochement entre les fédérations nationales d’ensembles indépendants et de poser les premiers axes d’actions communes à l’échelle européenne.

Plus d’infos

Webinaire Présentation de l’Onda

La FEVIS fait de la diffusion l’un des axes majeurs de ses activités. Elle engage ainsi un travail sur la diffusion de la musique dans les lieux pluridisciplinaires et propose en ce sens un atelier-webinaire consacré à une présentation de l’ONDA – Office National de Diffusion Artistique le mardi 9 novembre.

Plus d’infos

Rapport sur la politique de l’Art lyrique en France et Ensembles indépendants

La mission sur l’Art lyrique confiée par la Ministre de la Culture à Caroline Sonrier a associé très largement les professionnels du secteur. La FEVIS a pris part à ce processus de concertation sincère et ambitieux et a pu faire parvenir une contribution.
Elle remercie et félicite les rédacteurs et en particulier Caroline Sonrier et Emmanuel Quinchez pour ce travail.

Plus d’infos

3 questions à Marie-Bernadette Charrier, Proxima Centauri

A l’occasion de la seconde édition du Festival MÀD, la FEVIS a posé quelques questions à Marie-Bernadette Charrier.
La saxophoniste et directrice artistique de l’ensemble Proxima Centauri nous présente ce festival se déroulant à Bordeaux du 14 au 21 octobre et évoque avec nous les 30 ans de son ensemble.

Plus d’infos

Festival Ensemble(s) avec les Muses – 8 au 24 octobre 2021

En Occitanie, la FEVIS compte dix membres qui ont constitué, depuis plusieurs années, un groupe d’échanges et d’actions dynamiques : c’est de la volonté collective de ces dix ensembles que naissent ces rencontres musicales d’automne. En collaboration avec Philippe Leclant, initiateur du Festival de musique ancienne à Maguelone et de Musique ancienne en Pic Saint-Loup & Gorges de l’Hérault, cette démarche solidaire est une réponse à la crise sanitaire qui nous a contraints à l’isolement et nous a plongés dans le silence.
Plus d’infos