Canticum Novum

Concerts dans l'agenda FEVIS

L'ensemble | English

En redécouvrant et interprétant des répertoires de musique ancienne, Canticum Novum tisse des liens entre la musique d’Europe occidentale et le répertoire du bassin méditerranéen, riche de l’union du monde chrétien et d’un orient marqué d’une double hérédité juive et mauresque. Ces programmes reflètent par ailleurs une autre ambition de Canticum Novum : celle de positionner l’aventure humaine et l’interculturalité au cœur de ses projets et d’interroger sans cesse l’identité, l’oralité, la transmission et la mémoire. Les œuvres interprétées par Canticum Novum (équipe de 3 à 15 musiciens selon les configurations) permettent de redécouvrir les répertoires méditerranéens mais aussi afghans, turcs, persans, arabes, séfarades, arméniens, chypriotes… Ces musiques, à la croisée des chemins, des cultures et des expressions artistiques, étonnamment vivantes après 800 ans de partage, témoignent de diversité, de respect et de tolérance.

Les programmes de Canticum Novum, sont aussi riches que diversifiés: l’Espagne des trois cultures (programmes Paz, Salam & Shalom et Llegendes de Catalunya) côtoie le bassin méditerranéen (programmes Kypros, Laudario, T(h)races et Emzara) et l’Empire Ottoman (programmes AashenayiTopkapi, Ararat et Sefardi). Parallèlement, l’ensemble propose trois spectacles tout public aux scénographies oniriques : Hayim Toledo 1267 (conte musical pour théâtre d’ombres), Bülbül (flânerie musicale en Méditerranée) et Tapanak (extraordinaire épopée imagée) créé en 2019.

Canticum Novum a été créé par Emmanuel Bardon en 1996. Après avoir été accueilli au sein de L’Opéra-Théâtre de Saint-Étienne de 2008 à 2012, l’ensemble est actuellement en résidence à l’Ancienne École des Beaux-Arts. Depuis 2009, Canticum Novum organise, chaque année dans la Loire, un festival de musique ancienne et de musiques du monde autour de la rencontre des peuples et des cultures : le Festin Musical.

Par ailleurs, Canticum Novum réalise plus de quarante concerts chaque année en France et à l’étranger. L’ensemble est régulièrement invité à des festivals d’envergure tels que le Festival de Radio France, La Folle Journée de Nantes, de Tokyo et en région, le Festival Via Aeterna, le Festival d’Ambronay, le Festival Baroque de Pontoise, le Festival de Musique Sacrée de Perpignan, le Festival de Sylvanès, le Festival de la Chaise-Dieu, l’Estival de la Bâtie d’Urfé, le festival Les Traversées de Noirlac, le Festival de Labeaume en Musiques ou encore le Festival Baroque de Tarentaise… L’ensemble est également accueilli au sein de scènes nationales telles que les théâtres du Châtelet de Paris, de Melun-Sénart, de La Roche-sur-Yon, de Montélimar, de Cherbourg, l’Opéra de Lille ou de Clermont-Ferrand. Enfin, Canticum Novum mène depuis dix ans de nombreuses actions pédagogiques visant à sensibiliser le jeune public aux répertoires de musiques anciennes et collabore étroitement avec différentes structures telles que le Centre Culturel de Rencontre de Noirlac ou encore La Mégisserie de Saint-Junien.

Aux côtés de l’ensemble, le Label Ambronay édite quatre disques de Canticum Novum : Paz, Salam & Shalom en 2011, Aashenayi en 2015, Ararat en 2017 et Laudario en 2019. Certains de ces programmes font par ailleurs l’objet de captations pour la télévision par les Films de la Découverte.

L’ensemble est conventionné par le Ministère de la Culture DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le Département de la Loire en Rhône-Alpes et la Ville de Saint-Étienne. Canticum Novum reçoit ponctuellement l’appui de l’ADAMI, du FCM et de la SPEDIDAM.

Direction | English

Après des études de violoncelle avec Paul Boufil, Emmanuel Bardon décide de se consacrer au chant. C’est en suivant une formation auprès de Gaël de Kerret ainsi qu’à la Maîtrise du Centre de Musique Baroque de Versailles avec Olivier Schneebeli et Maarten Köningsberger qu’il obtient un diplôme supérieur de chant en 1995.

Il a également eu la possibilité de se perfectionner auprès de Mireille Deguy, Ronald Klekampf, Montserrat Figueras, Jordi Savall, Maria-Cristina Kiehr, Margaret Hönig, Noëlle Barker et Jenifer Smith. Il participe aux productions d’ensembles tels que le Concert Spirituel (Hervé Niquet), La Capella Reial de Catalunya (Jordi Savall), les Musiciens du Louvre (Marc Minkowski), Capriccio Stravagante (Skip Sempé), le Parlement de Musique (Martin Gester), la Simphonie du Marais (Hugo Reyne)…

En 1996, il fonde Canticum Novum, ensemble en résidence à l’Opéra-Théâtre de Saint-Étienne puis au sein de l’Ancienne École des Beaux-Arts, avec lequel il se produit en concert dans toute la France et à l’étranger.

Emmanuel Bardon est fondateur et directeur artistique du festival Musique à Fontmorigny (Cher) depuis 1999. Parallèlement, il fonde en 2013 l’École de l’Oralité, structure de création et de médiation culturelle, basée à Saint-Étienne.

Coordonnées

Direction :

Emmanuel Bardon

Administration :

Anne-Lise Arsac

Mail :

contact@canticumnovum.com

Communication :

Judith Chomel

Mail :

communication@canticumnovum.com

Production :

Anne-Lise Arsac

Mail :

contact@canticumnovum.com

Adresse :

15 rue Henri Gonnard

Cp | Ville | Pays :

42100 | Saint-Etienne | France

Tel | Fax :

09 50 94 73 72

Site :

www.canticumnovum.fr

Répertoire secondaire :

Renaissance

Effectif :

Vocal et instrumental

Adhésion le :

16/03/2020

Statut :

Abonné

Credits photo :

Pierre Grasset

A propos canticumnovum

En redécouvrant et interprétant des répertoires de musique ancienne, Canticum Novum tisse des liens entre la musique d’Europe occidentale et le répertoire du bassin méditerranéen, riche de l’union du monde chrétien et d’un orient marqué d’une double hérédité juive et mauresque. Ces programmes reflètent par ailleurs une autre ambition de Canticum Novum : celle de positionner l’aventure humaine et l’interculturalité au cœur de ses projets et d’interroger sans cesse l’identité, l’oralité, la transmission et la mémoire. Les œuvres interprétées par Canticum Novum (équipe de 3 à 15 musiciens selon les configurations) permettent de redécouvrir les répertoires méditerranéens mais aussi afghans, turcs, persans, arabes, séfarades, arméniens, chypriotes… Ces musiques, à la croisée des chemins, des cultures et des expressions artistiques, étonnamment vivantes après 800 ans de partage, témoignent de diversité, de respect et de tolérance.