Communiqué : Fermeture annoncée du CIRM à Nice, alerte sur la fragilisation de l’écosystème de la création musicale

Publié le 25 janvier 2022


La vraisemblable disparition d’un des huit centres nationaux de création musicale, au-delà de fragiliser un secteur déjà en difficulté, constitue un signe extrêmement négatif adressé à ce dernier. Une crise interne ou des décisions locales ne peuvent remettre en cause l’existence d’un centre à vocation nationale, au sein d’un réseau qui devrait au contraire être développé.


Suite à la démission de sa directrice nommée au printemps dernier, le Centre international de recherche musicale (CIRM) semble être depuis quelques jours voué à la fermeture : aucun concours de recrutement pour sa direction n’est organisé et les financeurs publics de ce centre national de création musicale (CNCM) semblent se retirer les uns après les autres. Au final, c’est un des huit centres labellisés au niveau national qui est en train de disparaître dans une grande opacité.
Or, ce n’est pas parce qu’une structure traverse manifestement une crise interne qu’elle est vouée à la fermeture : le paysage musical ne saurait être façonné de cette manière.

Au-delà de sa fonction territoriale, un CNCM s’inscrit dans une dynamique nationale, voire internationale. En effet, le réseau français des huit centres ne s’appuie pas uniquement sur une diversité d’implantations géographiques, mais bien plus sur celle des projets artistiques et des pratiques musicales qui y sont représentées. Dès lors, la disparition annoncée du CIRM crée un déséquilibre au plan national qui va avoir une incidence dans l’activité professionnelle de nombreux acteurs de la création musicale, à commencer par les compositrices et compositeurs de musique contemporaine.
Il est inadmissible qu’une décision de fermeture visiblement initiée au niveau local puisse avoir de telles conséquences sur la politique publique nationale.

Les CNCM constituent en effet des points nodaux de la création musicale en France et permettent à nombre de compositrices et compositeurs – et plus largement aux artistes engagés dans la création – de mener à bien leur activité artistique. Ce label, déjà largement moins doté et développé que celui des centres chorégraphiques nationaux et centres dramatiques nationaux, devrait s’étendre afin de répondre aux besoins des créatrices et créateurs et de dynamiser la création musicale sur tout le territoire.
La fermeture annoncée du CIRM à Nice est en cela un signe extrêmement négatif adressé à l’ensemble de l’écosystème de la création musicale : celui d’un repli là où une politique culturelle volontariste était attendue.

L’Association des centres nationaux de création musicale (aCNCM), la Fédération de la composition – musiques de création, la Fédération des ensembles vocaux et instrumentaux spécialisés (FEVIS), Futurs composés, réseau national de la création musicale, le Syndicat français des compositrices et compositeurs de musique contemporaine (SMC), le Syndicat national des auteurs et des compositeurs (SNAC), le Syndicat professionnel des producteurs, festivals, ensembles, diffuseurs indépendants de musique (PROFEDIM) et l’Union nationale des auteurs et compositeurs (UNAC) dénoncent vivement cette situation.

Recevez nos lettres d’information !

Pour ne rien rater de nos actualités, de nos projets, des concerts ou encore des sorties de disques des ensembles

Nos dernières actualités

Une offre musicale de plus de 500 concerts, 21 juin – 21 septembre 2022

Pendant tout l’été, les ensembles proposent une large variété de concerts : musiques médiévale, baroque, classique, contemporaine et de création… Des concerts pour tous les publics, aussi bien dans les grandes salles des capitales régionales que dans les petites salles de nos villages, dans les parcs, jardins, lieux patrimoniaux, …
Consultez notre agenda numérique !
Plus d’infos

Replay : Indépendants!, les ensembles à l’honneur sur France Musique

En partenariat avec la FEVIS et le magazine Diapason, France Musique consacrera une large partie de son antenne aux ensembles indépendants le lundi 13 juin, de 7h-22h30. Les émissions « Musique Matin », « Musicopolis », « Le van Beethoven » ou encore « Le Concert de 20h » seront autant d’occasion de rendre compte de la formidable créativité des ensembles et de la diversité des structures, de leurs formats, de leurs répertoires… 
Plus d’infos

3 questions à Frédéric Bétous, La Main Harmonique

A l’occasion de la récente sortie du disque « Utopia » de La Main Harmonique, la FEVIS a posé 3 questions à Frédéric Bétous, directeur artistique de l’ensemble. Le contre-ténor est en pleine préparation de la 12e édition de son festival Musique en chemin, les 22-23 juillet 2022. Il évoque également pour nous le nouveau projet scénique de l’ensemble : « Artefacts », dont la création aura lieu le 12 novembre 2022 à la Scène nationale de Perpignan, dans le cadre du festival Aujourd’hui Musiques.
Plus d’infos

12 nouveaux ensembles ont rejoint la FEVIS ce printemps

La fédération accueille de nouveaux membres ce printemps 2022 : le Choeur de chambre Septentrion, l’Ensemble Offrandes, le Quatuor Anches Hantées, Secession Orchestra.
Les ensembles La Française, La Sportelle et Tarentule intègrent la FEVIS en tant que structures associées et Cappella Pratensis, l’Ensemble 21, Musiques Nouvelles, Nova Ars Cantandi et Thélème deviennent des structures associées internationales.

Plus d’infos

Communiqué : Laurent Wauquiez fragilise l’économie et les emplois dans sa Région

La FEVIS est signataire, aux côtés de plusieurs autres réseaux professionnnels et syndicats, d’un communiqué contestant la politique culturelle de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Trois raisons sont à l’origine de ce désaccord profond : une gestion calamiteuse, un mensonge au sujet des rééquilibrages territoriaux, l’attaque du pacte républicain. Nous appelons à une mobilisation massive pour contester ces méthodes.
Plus d’infos

Accord Majeur 2022, le 12 juillet à Aix-en-Provence

Les 10èmes rencontres nationales Accord Majeur se dérouleront le mardi 12 juillet 2022 à Aix-en-Provence. Elles aborderont la thématique « Réinventer les liens avec les publics ».
La FEVIS, l’Association Française des Orchestres, France Festivals, Grands Formats, Les Forces Musicales, PROFEDIM, le REMA – EEMN et la Réunion des Opéras de France vous y retrouveront pour une journée de réflexion, de partage et de convivialité.
Plus d’infos

Pour la politique culturelle, aussi, tout commence !

La réélection du Président Macron, la nette défaite de la candidate de l’extrême droite, ont réjoui sans conteste les acteurs de l’art et de la culture ; en particulier les musiciens indépendants, attachés à la liberté, férus de créativité, qui pouvaient légitimement s’inquiéter d’orientations culturelles tournées vers le passé, le legs patrimonial et peu portées sur l’art en train de se faire et ses protagonistes. […] L’avenir des politiques culturelles, notamment de la politique de la musique, n’est pas assuré pour autant.
Plus d’infos

3 questions sur l’action culturelle et la médiation

L’Education Artistique et Culturelle (EAC) et les actions de médiation sont un pilier important de l’activité des ensembles indépendants. Pour éclairer la pluralité et l’originalité de formats de ces actions, menées aussi bien auprès des jeunes publics que des publics empêchés et ancrées dans les territoires, la FEVIS a posé 3 questions à 3 directeurs artistiques.
Plus d’infos

Webinaires : Les crédits d’impôt et les aides pour l’emploi

Grands Formats, Futurs Composés et la FEVIS proposent à leurs membres un cycle de webinaires sur les crédits d’impôt et les aides pour l’emploi (FONPEPS). Les ateliers des crédits d‘impôt sont organisés en collaboration avec les Allumés du Jazz.
La participation à ces ateliers est gratuite, sur inscription.
Plus d’infos

3 questions à Arnaud Thorette, Ensemble Contraste

A l’occasion de la tournée Schubert in Love de l’ensemble Contraste, la FEVIS a posé 3 questions à Arnaud Thorette, directeur artistique de l’ensemble.
Il nous présente ce projet mené avec la chanteuse Rosemary Standley (Moriarty) et qui transporte l’oeuvre de Schubert vers d’autres univers musicaux, mais aussi d’autres lieux de diffusion et d’autres publics.
Plus d’infos