Communiqué : Fermeture annoncée du CIRM à Nice, alerte sur la fragilisation de l’écosystème de la création musicale

Publié le 25 janvier 2022


La vraisemblable disparition d’un des huit centres nationaux de création musicale, au-delà de fragiliser un secteur déjà en difficulté, constitue un signe extrêmement négatif adressé à ce dernier. Une crise interne ou des décisions locales ne peuvent remettre en cause l’existence d’un centre à vocation nationale, au sein d’un réseau qui devrait au contraire être développé.


Suite à la démission de sa directrice nommée au printemps dernier, le Centre international de recherche musicale (CIRM) semble être depuis quelques jours voué à la fermeture : aucun concours de recrutement pour sa direction n’est organisé et les financeurs publics de ce centre national de création musicale (CNCM) semblent se retirer les uns après les autres. Au final, c’est un des huit centres labellisés au niveau national qui est en train de disparaître dans une grande opacité.
Or, ce n’est pas parce qu’une structure traverse manifestement une crise interne qu’elle est vouée à la fermeture : le paysage musical ne saurait être façonné de cette manière.

Au-delà de sa fonction territoriale, un CNCM s’inscrit dans une dynamique nationale, voire internationale. En effet, le réseau français des huit centres ne s’appuie pas uniquement sur une diversité d’implantations géographiques, mais bien plus sur celle des projets artistiques et des pratiques musicales qui y sont représentées. Dès lors, la disparition annoncée du CIRM crée un déséquilibre au plan national qui va avoir une incidence dans l’activité professionnelle de nombreux acteurs de la création musicale, à commencer par les compositrices et compositeurs de musique contemporaine.
Il est inadmissible qu’une décision de fermeture visiblement initiée au niveau local puisse avoir de telles conséquences sur la politique publique nationale.

Les CNCM constituent en effet des points nodaux de la création musicale en France et permettent à nombre de compositrices et compositeurs – et plus largement aux artistes engagés dans la création – de mener à bien leur activité artistique. Ce label, déjà largement moins doté et développé que celui des centres chorégraphiques nationaux et centres dramatiques nationaux, devrait s’étendre afin de répondre aux besoins des créatrices et créateurs et de dynamiser la création musicale sur tout le territoire.
La fermeture annoncée du CIRM à Nice est en cela un signe extrêmement négatif adressé à l’ensemble de l’écosystème de la création musicale : celui d’un repli là où une politique culturelle volontariste était attendue.

L’Association des centres nationaux de création musicale (aCNCM), la Fédération de la composition – musiques de création, la Fédération des ensembles vocaux et instrumentaux spécialisés (FEVIS), Futurs composés, réseau national de la création musicale, le Syndicat français des compositrices et compositeurs de musique contemporaine (SMC), le Syndicat national des auteurs et des compositeurs (SNAC), le Syndicat professionnel des producteurs, festivals, ensembles, diffuseurs indépendants de musique (PROFEDIM) et l’Union nationale des auteurs et compositeurs (UNAC) dénoncent vivement cette situation.

Recevez nos lettres d’information !

Pour ne rien rater de nos actualités, de nos projets, des concerts ou encore des sorties de disques des ensembles

Nos dernières actualités

Le « Printemps des Ensembles » de la FEVIS Sud

En 2024, les ensembles de la FEVIS Sud, en partenariat avec la DRAC PACA et la Région Sud – Provence-Alpes-Côte d’Azur, initient le « Printemps des Ensembles ». Du 23 mars au 30 mai, 8 ensembles de la FEVIS Sud…
En savoir plus

3 questions à Héloïse Gaillard, directrice artistique d’Amarillis

À l’occasion de la seconde édition de l’Académie Les Chants d’Ulysse du 26 avril au 4 mai 2024 portée par Amarillis en partenariat avec l’Abbaye Royale de Fontevraud et le Théâtre le Dôme de Saumur, la FEVIS a rencontré Héloïse…
En savoir plus

Retrouvez la FEVIS aux BIS de Nantes 2024 avec l’Opérabus !

Les BIS de Nantes réunissent chaque année les professionnel.le.s du spectacle, acteurs et actrices culturels, instituions et collectivités autour de discussions thématiques, tables rondes et espaces d’échanges et de rencontres.  Cette année, en plus d’un stand qu’elle réserve désormais traditionnellement, la FEVIS teste une ambitieuse…
En savoir plus

#EllesDirigent

#EllesDirigent est un réseau de porteuses de projets destiné à promouvoir et faire éclore le leadership féminin dans le secteur des musiques de matrimoine/patrimoine et de création.
En savoir plus

Loi immigration : consternation du spectacle vivant public

Suite au vote à l’Assemblée nationale de la loi relative à l’immigration, issue de la commission mixte paritaire, nous syndicats, associations représentatives du secteur du spectacle vivant, tenons à faire part au gouvernement, au nom de l’ensemble de nos adhérent.es,…
En savoir plus

3 questions à Jean-Marc Andrieu, directeur artistique des Passions

A l’occasion de la sortie du nouveau disque des Passions « Daphnis et Alcimadure » (label Ligia) doublement récompensé par le Diamant d’Opéra Magazine et le Choc de Classica, la FEVIS a posé 3 questions à Jean-Marc Andrieu, fondateur et…
En savoir plus

New Deal 2023 : Succès de la 8ème édition des Rencontres Professionnelles de la Musique organisées à la Philharmonie de Paris.

Redonner du souffle, créer des espaces de rencontres et de collaborations entre les acteurs et actrices des musiques de patrimoine et de création dans un contexte de forte crise.
En savoir plus

Le secteur des musiques de patrimoine et de création et du spectacle vivant public demande au Gouvernement de maintenir dans le PLF 2024 le principe de la contribution streaming adopté par le Sénat.

11 réseaux et organismes professionnels spécialisés et pluridisciplinaires œuvrant dans le champ des musiques de patrimoine et de création appellent le Gouvernement à maintenir dans le Projet de Loi de Finances 2024 le principe de cette contribution obligatoire sur les…
En savoir plus

Le secteur musical indépendant réclame unanimement une taxe streaming !

Les six réseaux professionnels lancent un appel à agir en responsabilité vis-à-vis du secteur musical et de ses acteurs et à adopter, enfin, une contribution obligatoire sur les revenus du streaming musical, au moment où s’ouvre au Sénat les discussions…
En savoir plus

Ré-enchanter le concert

À l’heure où la question du retour et surtout du renouvellement des publics des musiques dites « classiques » se pose cruellement et représente l’enjeu majeur de la survie de notre art, une remise en cause voire un abandon de…
En savoir plus