3 questions à Christophe Collette : « C’est en décloisonnant les arts depuis plus de 25 ans que le projet du Quatuor Debussy s’est construit »

Janvier 2022

Par Clément Vialle & Magali Roberto

© Michel Cavalca


A l’occasion de la programmation du spectacle Boxe Boxe Brasil du Quatuor Debussy et de la Compagnie Käfig – Mourad Merzouki à la Philharmonie de Paris, la FEVIS a posé quelques questions à Christophe Collette, premier violon du quatuor.

Il évoque en particulier la question de la pluridisciplinarité, de la coopération artistique et de l’impact qu’elles peuvent avoir sur la diffusion et le renouvellement des publics de la musique dite « classique ».


5 ans après la création du programme Boxe Boxe Brasil en collaboration avec Mourad Merzouki, vous continuez à le présenter dans des festivals, des grandes salles… et bientôt à la Philharmonie de Paris ! Quel a été le chemin parcouru avec cette création ?     

Christophe Collette : En fait la collaboration a commencé dès 2010 avec Mourad Merzouki pour la création de Boxe Boxe à la Biennale de la Danse de Lyon avec 9 danseurs de la compagnie Käfig. Sept ans après, avec plus de 280 représentations données dans le monde entier, Mourad Merzouki et le Quatuor Debussy ont voulu continuer l’aventure en créant Boxe Boxe Brasil. Mourad avait déjà travaillé avec les danseurs cariocas pour sa création Agwa et souhaitait leur proposer un nouveau spectacle. Il a donc imaginé de nouvelles chorégraphies et lancé le défi au Quatuor Debussy de créer une réécriture musicale de l’ancien spectacle Boxe Boxe mais en version brésilienne ! Pari passionnant car il ne s’agissait pas de faire un simple copier-coller du premier round mais bel et bien de fabriquer une nouvelle atmosphère musicale pour que la fusion des corps et des cordes soit de nouveau parfaite, dans une coloration digne des plus belles sambas… Le succès du spectacle a été immédiat et 5 ans après, il tourne encore !

Le travail en dialogue avec une autre discipline, la danse, et Mourad Merzouki a-t-il changé votre manière globale de penser vos concerts, de vous mettre en scène ?    

L’expérience de ces spectacles scéniques partagés avec d’autres disciplines artistiques est une des composantes du projet artistique du Quatuor Debussy depuis sa création ; en découle naturellement l’envie de proposer la musique différemment également en concert. Après avoir été au service des autres arts, le Quatuor s’est attelé à renouveler en profondeur la forme du concert. Cette fois-ci, il s’agit de commencer par construire un programme de concert puis, dans un second temps, d’en faire un objet scénique. La dramaturgie musicale est désormais travaillée dès l’étape du programme musical avec une symbolique phare ou une thématique spécifique. Il s’agit alors de scénographier la présence des musiciens en cohérence avec le discours musical ainsi que l’environnement et la lumière, tout cela, bien entendu, avec une équipe (metteur en scène, scénographe, créateur lumière…) choisie en adéquation avec le projet.

 © Bernard-Benant

La pluridisciplinarité, l’action de faire se rencontrer les disciplines artistiques (musique, danse, arts numériques,…) est une démarche très actuelle, sur laquelle vous êtes depuis longtemps précurseurs. Ce choix artistique contribue-t-il aussi plus largement à renouveler les lieux de diffusion et les publics de la musique classique ?

_____

Les salles plus traditionnelles (comme la Philharmonie de Paris) nous demandent maintenant ces formes hybrides pour leurs programmations !

_______________

C’est en décloisonnant les arts depuis plus de 25 ans, sans jamais en être au détriment de la qualité musicale, que le projet du Quatuor Debussy s’est construit, permettant de toucher un public plus large que le public traditionnellement attiré par la musique classique. Cela permet aussi de programmer cette musique d’excellence dans des lieux où on ne l’attend pas, mais aussi de maintenir une programmation dans des salles qui programment de moins en moins ce type d’esthétique vécue comme exigeante et élitiste, bien trop souvent à tort. Autant d’aventures qui ont permis de rencontrer un public nouveau et nombreux, pour certains qui écoutaient de la musique classique pour la première fois et pour d‘autres qui ont pu (re)découvrir autrement les œuvres, autour de visuels impactant et forts de sens, sans jamais dévoyer le programme musical et la qualité d’interprétation. Mais, et c’est paradoxal de prime abord, les salles plus traditionnelles (comme la Philharmonie de Paris) nous demandent maintenant ces formes hybrides pour leurs programmations !

L’Agenda des concerts du Quatuor Debussy

Voir dans l’agenda

Retrouvez plus d’informations sur quatuordebussy.com

Recevez nos lettres d’information !

Pour ne rien rater de nos actualités, de nos projets, des concerts ou encore des sorties de disques des ensembles

Nos dernières actualités

Le « Printemps des Ensembles » de la FEVIS Sud

En 2024, les ensembles de la FEVIS Sud, en partenariat avec la DRAC PACA et la Région Sud – Provence-Alpes-Côte d’Azur, initient le « Printemps des Ensembles ». Du 23 mars au 30 mai, 8 ensembles de la FEVIS Sud…
En savoir plus

3 questions à Héloïse Gaillard, directrice artistique d’Amarillis

À l’occasion de la seconde édition de l’Académie Les Chants d’Ulysse du 26 avril au 4 mai 2024 portée par Amarillis en partenariat avec l’Abbaye Royale de Fontevraud et le Théâtre le Dôme de Saumur, la FEVIS a rencontré Héloïse…
En savoir plus

Retrouvez la FEVIS aux BIS de Nantes 2024 avec l’Opérabus !

Les BIS de Nantes réunissent chaque année les professionnel.le.s du spectacle, acteurs et actrices culturels, instituions et collectivités autour de discussions thématiques, tables rondes et espaces d’échanges et de rencontres.  Cette année, en plus d’un stand qu’elle réserve désormais traditionnellement, la FEVIS teste une ambitieuse…
En savoir plus

#EllesDirigent

#EllesDirigent est un réseau de porteuses de projets destiné à promouvoir et faire éclore le leadership féminin dans le secteur des musiques de matrimoine/patrimoine et de création.
En savoir plus

Loi immigration : consternation du spectacle vivant public

Suite au vote à l’Assemblée nationale de la loi relative à l’immigration, issue de la commission mixte paritaire, nous syndicats, associations représentatives du secteur du spectacle vivant, tenons à faire part au gouvernement, au nom de l’ensemble de nos adhérent.es,…
En savoir plus

3 questions à Jean-Marc Andrieu, directeur artistique des Passions

A l’occasion de la sortie du nouveau disque des Passions « Daphnis et Alcimadure » (label Ligia) doublement récompensé par le Diamant d’Opéra Magazine et le Choc de Classica, la FEVIS a posé 3 questions à Jean-Marc Andrieu, fondateur et…
En savoir plus

New Deal 2023 : Succès de la 8ème édition des Rencontres Professionnelles de la Musique organisées à la Philharmonie de Paris.

Redonner du souffle, créer des espaces de rencontres et de collaborations entre les acteurs et actrices des musiques de patrimoine et de création dans un contexte de forte crise.
En savoir plus

Le secteur des musiques de patrimoine et de création et du spectacle vivant public demande au Gouvernement de maintenir dans le PLF 2024 le principe de la contribution streaming adopté par le Sénat.

11 réseaux et organismes professionnels spécialisés et pluridisciplinaires œuvrant dans le champ des musiques de patrimoine et de création appellent le Gouvernement à maintenir dans le Projet de Loi de Finances 2024 le principe de cette contribution obligatoire sur les…
En savoir plus

Le secteur musical indépendant réclame unanimement une taxe streaming !

Les six réseaux professionnels lancent un appel à agir en responsabilité vis-à-vis du secteur musical et de ses acteurs et à adopter, enfin, une contribution obligatoire sur les revenus du streaming musical, au moment où s’ouvre au Sénat les discussions…
En savoir plus

Ré-enchanter le concert

À l’heure où la question du retour et surtout du renouvellement des publics des musiques dites « classiques » se pose cruellement et représente l’enjeu majeur de la survie de notre art, une remise en cause voire un abandon de…
En savoir plus