Communiqué : Inquiétude des ensembles indépendants quant au devenir du théâtre de Caen

Publié le 24 janvier 2022


La FEVIS exprime son inquiétude sur les conséquences directes que le projet de fusion de l’orchestre de l’Opéra de Rouen et de l’Orchestre Régional de Normandie aura sur le théâtre de Caen.

Ce théâtre joue un rôle déterminant depuis quarante ans dans le développement du mouvement des indépendants et est un acteur indispensable à la mise en place de coproductions lyriques avec les ensembles. Nous attirons la vigilance du Ministère sur la fragilisation de ce modèle unique que la fusion des orchestres pourrait entraîner.


La FEVIS exprime son inquiétude sur les conséquences directes que le projet de fusion de l’orchestre de l’Opéra de Rouen et de l’Orchestre Régional de Normandie (ORN) aura sur le projet du théâtre de Caen.

Ce théâtre a joué et joue un rôle déterminant depuis quarante ans dans l’émergence et le développement du mouvement des ensembles indépendants. Dès la fin des années 1980, il a été pilote dans la mise en place d’une résidence innovante d’un ensemble baroque pour donner toute sa place à un répertoire spécialisé encore absent des saisons des maisons lyriques. La résidence de 25 ans que l’ensemble Les Arts florissants a mené en Normandie résonne aujourd’hui comme un modèle exemplaire de collaboration qui a donné naissance à des productions qui resteront gravées dans les mémoires, à commencer par l’Atys de Lully, créé en 1987.

Au-delà de sa stratégie pilote de résidence, c’est aujourd’hui un acteur indispensable à la mise en place de coproductions de projets lyriques ambitieux avec un grand nombre d’ensembles en France et à l’étranger, émergents ou déjà confirmés, et un opérateur qui travaille main dans la main avec les plus grandes maisons d’opéras en France et en Europe. Cette place a été récemment reconnue dans le rapport de la mission sur l’art lyrique menée par Caroline Sonrier.

Nous, ensembles indépendants, attirons toute la vigilance du Ministère sur la fragilisation de ce modèle unique que la fusion des orchestres pourrait entraîner.

Chaque année, les représentations assurées par l’ORN constituent 13% des levers de rideaux de la saison du théâtre de Caen, constituant ainsi une proposition musicale extrêmement importante pour les publics. Cette offre est possible car elle repose sur un partenariat privilégié du théâtre de Caen avec l’ORN, ce dernier participant financièrement à cette programmation à hauteur d’environ 200 000 € d’apport en industrie par an, salaires artistiques des permanents et défraiements cumulés. La fusion de l’ORN dans l’Orchestre symphonique de l’Opéra de Rouen, bien moins souple dans sa diffusion, fait peser le risque immédiat d’entrainer un surcoût très important pour le théâtre de Caen et donc une diminution directe de sa marge artistique et de sa capacité à accompagner les projets singuliers des ensembles indépendants.

Le secteur de l’indépendance, déjà fragilisé par le manque d’outils de production lyrique dans le réseau des maisons d’opéra, a besoin pour sa survie de partenaires de création et de diffusion importants sur le territoire national. Le théâtre de Caen est l’un de ces acteurs majeurs et il serait dramatique pour l’écosystème indépendant que cette maison soit fragilisée dans son modèle qui a fait ses preuves artistiquement et économiquement.

Recevez nos lettres d’information !

Pour ne rien rater de nos actualités, de nos projets, des concerts ou encore des sorties de disques des ensembles

Nos dernières actualités

Une offre musicale de plus de 500 concerts, 21 juin – 21 septembre 2022

Pendant tout l’été, les ensembles proposent une large variété de concerts : musiques médiévale, baroque, classique, contemporaine et de création… Des concerts pour tous les publics, aussi bien dans les grandes salles des capitales régionales que dans les petites salles de nos villages, dans les parcs, jardins, lieux patrimoniaux, …
Consultez notre agenda numérique !
Plus d’infos

Replay : Indépendants!, les ensembles à l’honneur sur France Musique

En partenariat avec la FEVIS et le magazine Diapason, France Musique consacrera une large partie de son antenne aux ensembles indépendants le lundi 13 juin, de 7h-22h30. Les émissions « Musique Matin », « Musicopolis », « Le van Beethoven » ou encore « Le Concert de 20h » seront autant d’occasion de rendre compte de la formidable créativité des ensembles et de la diversité des structures, de leurs formats, de leurs répertoires… 
Plus d’infos

3 questions à Frédéric Bétous, La Main Harmonique

A l’occasion de la récente sortie du disque « Utopia » de La Main Harmonique, la FEVIS a posé 3 questions à Frédéric Bétous, directeur artistique de l’ensemble. Le contre-ténor est en pleine préparation de la 12e édition de son festival Musique en chemin, les 22-23 juillet 2022. Il évoque également pour nous le nouveau projet scénique de l’ensemble : « Artefacts », dont la création aura lieu le 12 novembre 2022 à la Scène nationale de Perpignan, dans le cadre du festival Aujourd’hui Musiques.
Plus d’infos

12 nouveaux ensembles ont rejoint la FEVIS ce printemps

La fédération accueille de nouveaux membres ce printemps 2022 : le Choeur de chambre Septentrion, l’Ensemble Offrandes, le Quatuor Anches Hantées, Secession Orchestra.
Les ensembles La Française, La Sportelle et Tarentule intègrent la FEVIS en tant que structures associées et Cappella Pratensis, l’Ensemble 21, Musiques Nouvelles, Nova Ars Cantandi et Thélème deviennent des structures associées internationales.

Plus d’infos

Communiqué : Laurent Wauquiez fragilise l’économie et les emplois dans sa Région

La FEVIS est signataire, aux côtés de plusieurs autres réseaux professionnnels et syndicats, d’un communiqué contestant la politique culturelle de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Trois raisons sont à l’origine de ce désaccord profond : une gestion calamiteuse, un mensonge au sujet des rééquilibrages territoriaux, l’attaque du pacte républicain. Nous appelons à une mobilisation massive pour contester ces méthodes.
Plus d’infos

Accord Majeur 2022, le 12 juillet à Aix-en-Provence

Les 10èmes rencontres nationales Accord Majeur se dérouleront le mardi 12 juillet 2022 à Aix-en-Provence. Elles aborderont la thématique « Réinventer les liens avec les publics ».
La FEVIS, l’Association Française des Orchestres, France Festivals, Grands Formats, Les Forces Musicales, PROFEDIM, le REMA – EEMN et la Réunion des Opéras de France vous y retrouveront pour une journée de réflexion, de partage et de convivialité.
Plus d’infos

Pour la politique culturelle, aussi, tout commence !

La réélection du Président Macron, la nette défaite de la candidate de l’extrême droite, ont réjoui sans conteste les acteurs de l’art et de la culture ; en particulier les musiciens indépendants, attachés à la liberté, férus de créativité, qui pouvaient légitimement s’inquiéter d’orientations culturelles tournées vers le passé, le legs patrimonial et peu portées sur l’art en train de se faire et ses protagonistes. […] L’avenir des politiques culturelles, notamment de la politique de la musique, n’est pas assuré pour autant.
Plus d’infos

3 questions sur l’action culturelle et la médiation

L’Education Artistique et Culturelle (EAC) et les actions de médiation sont un pilier important de l’activité des ensembles indépendants. Pour éclairer la pluralité et l’originalité de formats de ces actions, menées aussi bien auprès des jeunes publics que des publics empêchés et ancrées dans les territoires, la FEVIS a posé 3 questions à 3 directeurs artistiques.
Plus d’infos

Webinaires : Les crédits d’impôt et les aides pour l’emploi

Grands Formats, Futurs Composés et la FEVIS proposent à leurs membres un cycle de webinaires sur les crédits d’impôt et les aides pour l’emploi (FONPEPS). Les ateliers des crédits d‘impôt sont organisés en collaboration avec les Allumés du Jazz.
La participation à ces ateliers est gratuite, sur inscription.
Plus d’infos

3 questions à Arnaud Thorette, Ensemble Contraste

A l’occasion de la tournée Schubert in Love de l’ensemble Contraste, la FEVIS a posé 3 questions à Arnaud Thorette, directeur artistique de l’ensemble.
Il nous présente ce projet mené avec la chanteuse Rosemary Standley (Moriarty) et qui transporte l’oeuvre de Schubert vers d’autres univers musicaux, mais aussi d’autres lieux de diffusion et d’autres publics.
Plus d’infos