Le collectif est l’avenir

Tribune Eté 2022

© Alex Bonnemaison


Tribune par Jean-Christophe Frisch, flûtiste, directeur artistique de l’ensemble Le Baroque Nomade


Le projet OuVERTures est né à l’été 2020, dans les circonstances que nous connaissons tous, comme une réponse collective d’une quinzaine d’ensembles franciliens de la FEVIS à la crise sanitaire, sociale et culturelle. Cette série de concerts, presque tous à l’air libre, nous a aidés à franchir ce cap difficile. Mais le point positif principal est que ce projet commun nous fait découvrir le plaisir de travailler ensemble, en autogestion, dans le respect de la diversité des esthétiques, des personnalités, des moyens, des disponibilités des ensembles participants.

OuVERTures propose cette année sa troisième édition, toujours portée par quinze ensembles, pas exactement les mêmes puisque certains nous ont rejoints alors que d’autres n’étaient plus en mesure de participer. Cette fluidité est d’ailleurs constitutive du projet. Naturellement l’enjeu en 2022 n’est plus exactement le même. Nous avons aussi appris à travailler ensemble, avec les limites comme les apports de cette collaboration ouverte. La principale limite est bien sûr du côté des différences d’investissement dans le projet des participants, comme toujours dans les groupes humains. Nous avons choisi d’accepter que les ensembles et les personnes jouent des rôles différents, chacun selon ses moyens, en espérant que d’une année sur l’autre, les choses se ré-équilibrent. Jusqu’ici la méthode semble efficace. Les principaux enrichissements, sans parler du bonheur de se connaître mieux ou d’échanger régulièrement, sont dans la découverte de nouveaux publics, qui sont fort différents de nos auditeurs habituels, dans les contacts avec des partenaires pour des futurs concerts, en un mot : l’ouverture.

Nous avons donc choisi de pérenniser le projet, année par année, et sans présumer de la suite, car l’environnement est si fluctuant que nous ne savons pas ce qui sera possible, ou pertinent, dans les années qui viennent. Chaque année après un bilan nous décidons, ou pas, de continuer l’année suivante. Encore une fois, nous tenons à cette fluidité. Nous avons le sentiment de défricher un terrain nouveau, que nous découvrons au fur et à mesure. Le chemin n’est pas tracé, il est parfois incertain ou cahoteux, ou peut-être est-ce juste que nous n’avions pas vu venir une ornière ou un virage. C’est indéniablement une prise de risque, par exemple parce que les institutions ne sont pas préparées pour les projets collectifs (notons d’ailleurs l’accompagnement immédiat et constant qu’elles ont su donner jusqu’à présent et même leurs efforts pour trouver des solutions lorsque les dispositifs existants étaient mal adaptés). Mais il faut y aller, car nous pensons que le collectif est l’avenir.

Recevez nos lettres d’information !

Pour ne rien rater de nos actualités, de nos projets, des concerts ou encore des sorties de disques des ensembles

Nos dernières actualités

Le « Printemps des Ensembles » de la FEVIS Sud

En 2024, les ensembles de la FEVIS Sud, en partenariat avec la DRAC PACA et la Région Sud – Provence-Alpes-Côte d’Azur, initient le « Printemps des Ensembles ». Du 23 mars au 30 mai, 8 ensembles de la FEVIS Sud…
En savoir plus

3 questions à Héloïse Gaillard, directrice artistique d’Amarillis

À l’occasion de la seconde édition de l’Académie Les Chants d’Ulysse du 26 avril au 4 mai 2024 portée par Amarillis en partenariat avec l’Abbaye Royale de Fontevraud et le Théâtre le Dôme de Saumur, la FEVIS a rencontré Héloïse…
En savoir plus

Retrouvez la FEVIS aux BIS de Nantes 2024 avec l’Opérabus !

Les BIS de Nantes réunissent chaque année les professionnel.le.s du spectacle, acteurs et actrices culturels, instituions et collectivités autour de discussions thématiques, tables rondes et espaces d’échanges et de rencontres.  Cette année, en plus d’un stand qu’elle réserve désormais traditionnellement, la FEVIS teste une ambitieuse…
En savoir plus

#EllesDirigent

#EllesDirigent est un réseau de porteuses de projets destiné à promouvoir et faire éclore le leadership féminin dans le secteur des musiques de matrimoine/patrimoine et de création.
En savoir plus

Loi immigration : consternation du spectacle vivant public

Suite au vote à l’Assemblée nationale de la loi relative à l’immigration, issue de la commission mixte paritaire, nous syndicats, associations représentatives du secteur du spectacle vivant, tenons à faire part au gouvernement, au nom de l’ensemble de nos adhérent.es,…
En savoir plus

3 questions à Jean-Marc Andrieu, directeur artistique des Passions

A l’occasion de la sortie du nouveau disque des Passions « Daphnis et Alcimadure » (label Ligia) doublement récompensé par le Diamant d’Opéra Magazine et le Choc de Classica, la FEVIS a posé 3 questions à Jean-Marc Andrieu, fondateur et…
En savoir plus

New Deal 2023 : Succès de la 8ème édition des Rencontres Professionnelles de la Musique organisées à la Philharmonie de Paris.

Redonner du souffle, créer des espaces de rencontres et de collaborations entre les acteurs et actrices des musiques de patrimoine et de création dans un contexte de forte crise.
En savoir plus

Le secteur des musiques de patrimoine et de création et du spectacle vivant public demande au Gouvernement de maintenir dans le PLF 2024 le principe de la contribution streaming adopté par le Sénat.

11 réseaux et organismes professionnels spécialisés et pluridisciplinaires œuvrant dans le champ des musiques de patrimoine et de création appellent le Gouvernement à maintenir dans le Projet de Loi de Finances 2024 le principe de cette contribution obligatoire sur les…
En savoir plus

Le secteur musical indépendant réclame unanimement une taxe streaming !

Les six réseaux professionnels lancent un appel à agir en responsabilité vis-à-vis du secteur musical et de ses acteurs et à adopter, enfin, une contribution obligatoire sur les revenus du streaming musical, au moment où s’ouvre au Sénat les discussions…
En savoir plus

Ré-enchanter le concert

À l’heure où la question du retour et surtout du renouvellement des publics des musiques dites « classiques » se pose cruellement et représente l’enjeu majeur de la survie de notre art, une remise en cause voire un abandon de…
En savoir plus