L’égalité sur ses trois pieds

Tribune Mai-Juin 2022

© DR


Tribune par Anne Grumet, déléguée régionale de la FEVIS Auvergne-Rhône-Alpes


Le secteur musical dans l’ensemble de ses esthétiques est marqué comme l’ensemble du secteur culturel par de très grandes inégalités entre les femmes et les hommes. Ces inégalités sont systémiques et persistantes. Le constat est désormais admis et largement documenté depuis une quinzaine d’années.

L’un des apports importants de ces dernières années est introduit par le rapport sur la culture du Haut Conseil à l’Egalité (HCE). Pour la première fois en France, il propose la mise en place de l’égaconditionnalité.

De quoi s’agit-il ? Dans un secteur largement financé par l’Etat et les collectivités territoriales, l’égaconditionnalité consiste à faire de l’argent public un levier puissant pour l’égalité.

Comment ? En conditionnant les aides pérennes ou exceptionnelles – celles du plan de soutien par exemple – à des objectifs de progression F/H, dans un cadre conventionnel et pluriannuel pour ensuite évaluer les résultats et modifier – sous forme de bonus/malus – le montant des subventions. Ainsi, lorsque le Ministère de la Culture intègre cette proposition du HCE au sein de sa « feuille de route » annuelle, ce fut le signe d’un grand pas en avant. L’application au secteur du cinéma montre déjà le caractère vertueux de ce principe : deux femmes réalisatrices françaises ont obtenu en 2021 la plus haute récompense lors des deux grands festivals européens de cinéma : Berlin et Cannes.

Le secteur musical, via le Centre National de la Musique, applique désormais ce principe puisque les subventions sont conditionnées à un programme de lutte contre les violences sexuelles et sexistes.

Il faut s’en réjouir car il est urgent et impérieux de mettre un coup d’arrêt à ces violences tellement nombreuses et prégnantes. Mais voilà une approche bien incomplète ! Que sont devenus les deux autres piliers constitutifs de l’égalité : l’accès des femmes aux postes de direction, à la programmation, aux moyens de production, aux espaces de visibilité, aux réseaux ET la valorisation des artistes femmes dans l’histoire des arts (le Matrimoine) ?

L’application concomitante de ces trois piliers indissociables pour l’attribution des subventions serait une évolution structurelle d’envergure. Il faut le faire urgemment, tant le retard s’est accumulé. Elle permettrait au secteur musical de vivre de l’ensemble de ses talents, de ses ressources, de son histoire de façon moderne et exigeante. De quoi renforcer son développement et son attractivité.

Recevez nos lettres d’information !

Pour ne rien rater de nos actualités, de nos projets, des concerts ou encore des sorties de disques des ensembles

Nos dernières actualités

Interférences 2024

Après le succès de la première édition d’Interférences en 2023, l’événement organisé par la FEVIS – Fédération des Ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés – reprend ses quartiers à Avignon du 10 au 17 juillet 2024 pour donner à voir et…
En savoir plus

Communiqué du 7 juillet 2024 : Lutte contre les VHSS – Exclusion l’ensemble La Fenice de la FEVIS

Réuni à la suite du jugement prononcé par le Tribunal correctionnel de Sens concluant à la culpabilité de Jean Tubéry pour des « propos à connotation sexuelle imposés de manière répétée » dans le cadre d’une position d’autorité, le Conseil d’Administration de…
En savoir plus

Communiqué du 5 juillet 2024 : Mobilisation pour nos humanités, contre l’extrême-droite

A l’abord du second tour des élections législatives, il est fondamental de manifester une opposition déterminée aux replis identitaires et à l’extrême-droite. C’est une indignité morale qu’il s’agit de stopper, c’est la promesse de la destruction de notre identité culturelle…
En savoir plus

3 questions à Joël Suhubiette, directeur artistique de l’Ensemble Jacques Moderne

En 2024, l’Ensemble Jacques Moderne célèbre ses 50 ans. Un anniversaire plutôt rare parmi les ensembles indépendants et qu’il convient de marquer d’une pierre blanche. À cette occasion la FEVIS a rencontré Joël Suhubiette, directeur artistique de l’ensemble depuis 1993….
En savoir plus

Communiqué du 21 juin 2024 : Entrée en fonction de Roselyne Bachelot Narquin à la présidence de la FEVIS

Discours engagé et rassembleur pour l’entrée en fonction de Roselyne Bachelot-Narquin à la présidence de la FEVIS Jacques Toubon, à la tête de la fédération pendant 13 ans, a été désigné Président d’honneur sur proposition de la nouvelle présidente, lors…
En savoir plus

3 questions à Rolandas Muleika, directeur artistique de l’Ensemble Antiphona

À l’occasion de la sortie du deuxième disque « Grands Motets » (label Paraty) de l’Ensemble Antiphona, véritable plongée dans l’héritage musical méridional, la FEVIS a posé 3 questions à Rolandas Muleika son fondateur et directeur artistique. Il évoque également…
En savoir plus

Communiqué du 24 mai 2024 : Exclusion de l’ensemble Les Siècles

A la suite des informations qui ont été publiées dans la presse et qui ont été confirmées par l’intéressé lui-même, le Conseil d’administration de la FEVIS s’est réuni le 23 mai 2024 après-midi et a décidé à l’unanimité l’exclusion de…
En savoir plus

Webinaire : entrer en coopération européenne ? : objectif, démarche et appels mobilisables

Futurs Composés, la FAMDT, Ramdam, la FEVIS et Grands Formats se réunissent pour présenter un atelier animé par le Relais Culture Europe
En savoir plus

3 questions à Maude Gratton, directrice artistique d’il Convito

À l’occasion du Festival In d’Avignon, rendez-vous incontournable pour le secteur du spectacle vivant, l’ensemble il Convito s’associe au chorégraphe Noé Soulier pour présenter une création nouvelle où le mouvement et l’émotion se veulent les maîtres-mots : « Close Up ». Une…
En savoir plus

Il était une Relance

Mieux produire, mieux diffuser nous a-t-on dit, c’est bien notre objectif et depuis toujours mais cela devient de plus en plus difficile, il faut l’admettre. Espérons que le temps du contorsionnisme budgétaire passe car il en va de la survie…
En savoir plus