Pour la politique culturelle, aussi, tout commence !

Edito Avril 2022

© DR


Edito par Jacques Toubon, président de la FEVIS


La réélection du Président Macron, la nette défaite de la candidate de l’extrême droite, ont réjoui sans conteste les acteurs de l’art et de la culture ; en particulier les musiciens indépendants, attachés à la liberté, férus de créativité, qui pouvaient légitimement s’inquiéter d’orientations culturelles tournées vers le passé, le legs patrimonial et peu portées sur l’art en train de se faire et ses protagonistes.

L’Elysée, le gouvernement, la rue de Valois pourront désormais poursuivre les actions héritées de Malraux et qui ont permis, à l’aide de financements considérables, de surmonter les effets dévastateurs des deux années de pandémie.

L’avenir des politiques culturelles, notamment de la politique de la musique, n’est pas assuré pour autant. En effet, on peut craindre qu’une fois passée la mise en place de la nouvelle Assemblée Nationale, le retour du réel ne provoque des réajustements sévères, tant du budget de l’Etat que de ceux des collectivités territoriales, ainsi que des financements privés. Je crains que l’année 2023, et les suivantes, ne connaisse des restrictions, des restructurations, des réalignements, au détriment des entreprises « non rentables », au premier rang desquelles, celles de la musique savante.

Dès maintenant il nous faut alerter les élus, la presse, nos publics, sur un risque de retournement stratégique et financier qui nous exposerait dans les années qui viennent à la catastrophe que la puissance publique a su conjurer en 2020 et 2021.

Je souhaite que selon sa vocation, jamais démentie depuis vingt-cinq ans, la FEVIS se porte aux avant-postes de ce combat, jusqu’ici victorieux face à la crise sanitaire et face à l’entreprise extrémiste. Dans les mois et les années qui viennent, nous voulons assurer et faire grandir ce que nous avons sauvegardé face à ces deux périls. Des artistes, des entreprises, des auditeurs, des spectateurs, toujours plus nombreux à l’écoute et au spectacle de l’intelligence et de la beauté !

Recevez nos lettres d’information !

Pour ne rien rater de nos actualités, de nos projets, des concerts ou encore des sorties de disques des ensembles

Nos dernières actualités

Pour la politique culturelle, aussi, tout commence !

La réélection du Président Macron, la nette défaite de la candidate de l’extrême droite, ont réjoui sans conteste les acteurs de l’art et de la culture ; en particulier les musiciens indépendants, attachés à la liberté, férus de créativité, qui pouvaient légitimement s’inquiéter d’orientations culturelles tournées vers le passé, le legs patrimonial et peu portées sur l’art en train de se faire et ses protagonistes. […] L’avenir des politiques culturelles, notamment de la politique de la musique, n’est pas assuré pour autant.
Plus d’infos

3 questions sur l’action culturelle et la médiation

L’Education Artistique et Culturelle (EAC) et les actions de médiation sont un pilier important de l’activité des ensembles indépendants. Pour éclairer la pluralité et l’originalité de formats de ces actions, menées aussi bien auprès des jeunes publics que des publics empêchés et ancrées dans les territoires, la FEVIS a posé 3 questions à 3 directeurs artistiques.
Plus d’infos

Webinaires : Les crédits d’impôt et les aides pour l’emploi

Grands Formats, Futurs Composés et la FEVIS proposent à leurs membres un cycle de webinaires sur les crédits d’impôt et les aides pour l’emploi (FONPEPS). Les ateliers des crédits d‘impôt sont organisés en collaboration avec les Allumés du Jazz.
La participation à ces ateliers est gratuite, sur inscription.
Plus d’infos

Webinaire : Ukraine, quelles actions à destination des artistes impacté·e·s ? Vers quelles démarches les orienter ?

Webinaire et Ressources : Ukraine, quelles actions mises en place à destination des artistes impacté·e·s ? Vers quels services ou démarches les orienter ? 📅 Jeudi 7 avril 2022, 15h00 Ressources En partenariat…
Plus d’infos

3 questions à Arnaud Thorette, Ensemble Contraste

A l’occasion de la tournée Schubert in Love de l’ensemble Contraste, la FEVIS a posé 3 questions à Arnaud Thorette, directeur artistique de l’ensemble.
Il nous présente ce projet mené avec la chanteuse Rosemary Standley (Moriarty) et qui transporte l’oeuvre de Schubert vers d’autres univers musicaux, mais aussi d’autres lieux de diffusion et d’autres publics.
Plus d’infos

De l’artiste-administrateur

Chaque mois, la FEVIS propose à une personnalité de la fédération (directeur·rice artistique, administrateur·rice, …) de prendre la parole dans une tribune, pour notre lettre d’information « Indépendants ! ».
En février, Virginie Thomas, Artiste lyrique et déléguée générale de l’ensemble Les Ambassadeurs – La Grande Ecurie évoque la place de l’administratif dans tout projet artistique, suggère des pistes pour faciliter un chemin vers la structuration des ensembles et témoigne de son parcours d’artiste-administratrice.
Plus d’infos

3 questions à Françoise Kubler, Accroche Note

A l’occasion de la sortie du disque Solo Voice +, la FEVIS a posé quelques questions à Françoise Kubler, chanteuse lyrique soprano et co-fondatrice de l’ensemble Accroche Note avec Armand Angster. Elle nous présente ce nouvel enregistrement et revient sur le travail mené depuis 40 ans par l’ensemble, marqué par la coopération et la transmission.

Plus d’infos

Présentation des nouveaux dispositifs d’aide de l’Adami

Nous vous donnons rendez-vous le 4 mars 2022, de 10h00 à 11h30, pour une présentation des nouveaux dispositifs d’aide de l’Adami.

Ouvert à tou·te·s, membres ou non de la FEVIS

Plus d’infos

En replay : Présentation des dispositifs d’aide de l’Institut français

Dans le cadre de son travail renforcé autour de la diffusion, la FEVIS a initié un cycle de webinaires consacré à cette thématique. Après un premier webinaire de présentation de l’Onda, nous avons proposé le 1er février 2022 une présentation des dispositifs d’aide de l’Institut français avec sa Cheffe de projet Musique classique et contemporaine Mathilde Bézard.
Plus d’infos

Communiqué : Le passe vaccinal, impasse pour la Culture

Notre raison d’être consiste à faire partager des émotions, à faire réfléchir, à faire échanger des personnes, de tout âge et de toute condition, rassemblées (dans une salle de concert, un théâtre, un chapiteau, dans la rue, une salle d’exposition, un musée, un cinéma, une bibliothèque…). Quand la substance même de notre action réside dans la recherche de la participation de toutes et tous à la vie culturelle, comment le gouvernement peut-il nous donner l’injonction de trier les personnes et de leur refuser l’accès à ces espaces collectifs d’émancipation ?
Plus d’infos