Un Plan de relance pour les ensembles indépendants français !

Tribune Septembre 2021

© Bobrik – © Julien-Mignot – © Jean-Baptiste Millot


Tribune par David Grimal, Les Dissonances François-Xavier Roth, Les Siècles Raphaël Pichon, Pygmalion 


Libres, ouverts, créatifs, brillants artisans de la redécouverte du patrimoine musical et de la création, nous, ensembles et musiciens indépendants français, sommes un vivier unique au monde par notre diversité, notre excellence et notre créativité. Mais derrière l’usure et la lassitude provoquées par la crise sanitaire, l’urgence n’a jamais été aussi grande.

Questionnant sans relâche nos pratiques et en perpétuelle ré-invention, nous explorons toutes les esthétiques avec une excellence et une énergie saluées dans le monde entier. Présents dans la France entière, nous avons depuis longtemps déjà fait nôtre l’engagement territorial, par un travail passionné et acharné de médiation et de transmission.

Les indépendants, ce sont 5000 artistes donnant près de 4000 concerts par an, dont près de 700 à l’international. Aux côtés de nombreux partenaires, nous représentons un acteur majeur de la vie culturelle, sociale et économique française, pleinement conscients et investis de l’urgence climatique. Des zones rurales aux plus grandes scènes, nos musiciens et ensembles sont aujourd’hui indispensables à la diffusion de la culture dans tous les territoires et auprès du plus grand nombre.

A travers nos concerts et spectacles, nous portons des émotions qui rassemblent, réjouissent l’âme et font naître des vocations, bouleversant même des existences. Chacun d’entre nous en est, à sa façon, le témoignage vivant.

Pour naître, exister, financer, transmettre, éduquer, émouvoir, nous avons l’habitude de soulever des montagnes. Sous-subventionnés, nos modèles financiers sont aussi créatifs que la richesse et la singularité de nos créations. Nous connaissons la précarité, collée à nos semelles comme un attribut ironiquement « culturel ». Aujourd’hui, nos modèles économiques sont à terre. Les prochaines années seront critiques car le secteur est profondément sinistré et la règle du jeu doit urgemment changer.

Il est temps de repenser notre relation aux territoires et de donner à nos ensembles les fondations qu’ils méritent. Les conditions de notre existence doivent être reconsidérées sous la tutelle du Ministère de la Culture en collaboration avec les collectivités territoriales et les partenaires institutionnels (opéras, scènes nationales, auditoriums, festivals). Nous avons besoin de fondations solides pour pouvoir vivre et faire vivre des générations de musiciens, afin que la culture de notre pays continue d’irriguer nos territoires et puisse rayonner dans le monde.

La ministre de la Culture a entre ses mains une proposition d’un Plan de relance pour l’indépendance, porté par tous les ensembles et musiciens indépendants. Il ne s’agit pas d’un cahier de doléances, mais d’un ensemble cohérent de propositions, pour repenser notre place dans la vie culturelle et donner des garanties solides aux jeunes générations d’artistes et d’ensembles. La promesse que leur vocation ne sera pas un chemin sans issue. Notre ambition : transformer cette crise en opportunité de restituer à leur juste place nos modèles et nos statuts, pour revenir devant notre public non pas rescapés, mais plus vivants que jamais.

Déterminés à tout tenter pour construire l’avenir, nous croyons que ce Plan de relance est une opportunité unique.

Pour préserver cette richesse musicale qui fait la fierté de notre pays, et participe à son rayonnement international.

Pour que la transmission et l’émotion continuent à rassembler. Pour que les jeunes générations aient encore une chance de se rêver musiciens porteurs de projets.

Pour qu’à la suite de cette crise, la petite musique de nos déboires n’ait pas éteint la grande.

Recevez nos lettres d’information !

Pour ne rien rater de nos actualités, de nos projets, des concerts ou encore des sorties de disques des ensembles

Nos dernières actualités

Communiqué du 21 juin 2024 : Entrée en fonction de Roselyne Bachelot Narquin à la présidence de la FEVIS

Discours engagé et rassembleur pour l’entrée en fonction de Roselyne Bachelot-Narquin à la présidence de la FEVIS Jacques Toubon, à la tête de la fédération pendant 13 ans, a été désigné Président d’honneur sur proposition de la nouvelle présidente, lors…
En savoir plus

3 questions à Rolandas Muleika, directeur artistique de l’Ensemble Antiphona

À l’occasion de la sortie du deuxième disque « Grands Motets » (label Paraty) de l’Ensemble Antiphona, véritable plongée dans l’héritage musical méridional, la FEVIS a posé 3 questions à Rolandas Muleika son fondateur et directeur artistique. Il évoque également…
En savoir plus

Interférences 2024

Après le succès de la première édition d’Interférences en 2023, l’événement organisé par la FEVIS – Fédération des Ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés – reprend ses quartiers à Avignon du 10 au 17 juillet 2024 pour donner à voir et…
En savoir plus

Communiqué du 24 mai 2024 : Exclusion de l’ensemble Les Siècles

A la suite des informations qui ont été publiées dans la presse et qui ont été confirmées par l’intéressé lui-même, le Conseil d’administration de la FEVIS s’est réuni le 23 mai 2024 après-midi et a décidé à l’unanimité l’exclusion de…
En savoir plus

Webinaire : entrer en coopération européenne ? : objectif, démarche et appels mobilisables

Futurs Composés, la FAMDT, Ramdam, la FEVIS et Grands Formats se réunissent pour présenter un atelier animé par le Relais Culture Europe
En savoir plus

3 questions à Maude Gratton, directrice artistique d’il Convito

À l’occasion du Festival In d’Avignon, rendez-vous incontournable pour le secteur du spectacle vivant, l’ensemble il Convito s’associe au chorégraphe Noé Soulier pour présenter une création nouvelle où le mouvement et l’émotion se veulent les maîtres-mots : « Close Up ». Une…
En savoir plus

Il était une Relance

Mieux produire, mieux diffuser nous a-t-on dit, c’est bien notre objectif et depuis toujours mais cela devient de plus en plus difficile, il faut l’admettre. Espérons que le temps du contorsionnisme budgétaire passe car il en va de la survie…
En savoir plus

Roselyne Bachelot-Narquin succède à Jacques Toubon à la présidence de la FEVIS

Roselyne Bachelot-Narquin succède à Jacques Toubon à la présidence de la FEVIS
En savoir plus

Sauvegardons le goût du risque et de l’aventure !

Cela fait déjà plus de vingt ans que je travaille dans le champ des musiques de patrimoine et de création. La situation était déjà complexe au début des années 2000 quand je me suis lancé dans l’aventure des Siècles et…
En savoir plus

3 questions à Luc Coadou, directeur artistique des Voix Animées

À l’occasion du 15e anniversaire des Voix Animées, ensemble de musique Renaissance a cappella, qui célèbre également les 10 ans de la web-série « La vidéo de promotion des VoiZ’Animées, la FEVIS a rencontré son directeur artistique Luc Coadou. Il revient…
En savoir plus